Mardi, 23 juillet 2024

Économie

Temps de lecture : 2 min 0 s

Construit d'ici novembre 2025

20 M$ pour la nouvelle Maison du Bel-Âge

Vincent Pagé
Le 13 juin 2024 — Modifié à 11 h 38 min le 13 juin 2024
Par Vincent Pagé - Journaliste

La députée de Roberval Nancy Guillemette a annoncé lundi matin un investissement de 16,2 M$ du gouvernement provincial pour la construction de la Maison du Bel-Âge. Les coûts totaux du projet s'élèvent à près de 20 M$ et le nouvel établissement pourra accueillir 50 résidents en ressource intermédiaire dans de nouvelles installations modernisées.

Le dossier de la résidence de la Maison du Bel Âge est l’aboutissement de près de 10 ans de travail par la Corporation Colombienne Jean-Dolbeau et les acteurs politiques du secteur.

Le maire de Dolbeau-Mistassini André Guy et la députée de Roberval ont souligné la persévérance des différents partis dans ce projet, mentionnant au passage que ce dossier avait été pris en main dès les premières heures de leur mandat respectif.

« Il y a eu des hauts et des bas, il y a eu des journées où on n’y croyait plus. Mais on réussissait à raviver la flamme à chaque fois, parce qu’on savait que c’était important », a indiqué André Guy avant la pelletée de terre symbolique.

« Lors de mon élection en 2018, le dossier du Bel Âge fut le premier porté à mon attention. Je tiens à souligner les efforts des dirigeants de la Corporation Colombienne Jean-Dolbeau qui ont travaillé très fort pour arriver à ce résultat », mentionne la députée.

Le projet de construction de la nouvelle Maison du Bel-Âge a reçu un appui financier de 246 000$ de la MRC Maria-Chapdelaine alors que la ville de Dolbeau-Mistassini offre une exemption de taxe pour une durée de 25 ans.

Le CIUSSS a également été impliqué de près avec la résidence au cours des dernières années. Une entente d’une durée de 10 ans a été signée entre l’établissement et l’organisme public afin que le centre intégré puisse diriger des patients vers la ressource intermédiaire du Bel-Âge et assumer les coûts reliés aux soins.

Aboutissement

Cette annonce représente la lumière au bout d’un long tunnel pour toutes les personnes impliquées dans le dossier de la Maison du Bel-Âge. L’augmentation faramineuse des coûts, les différentes études de faisabilité et la recherche de financement cadrant avec le projet ont ralenti la progression de ce dossier au fil des années. Le chargé de projet de la Corporation, Jacquelin Juneau, témoigne de ce qu’il décrit de « marathon » avec beaucoup d’émotion.

« Si on m’avait dit que ça prendrait 10 ans de travail lorsque nous avons débuté en 2015, je ne serais pas ici. Vous comprendrez que 10 ans à être investi chaque jour, c’est beaucoup de temps. En même temps, quand on finit par réaliser le projet, ça crée beaucoup d’émotions », a-t-il témoigné. 

Depuis la démolition de l’ancien bâtiment, les 30 résidents de la Maison du Bel-Âge ont été transférés temporairement dans l’ancien monastère des Augustines

C’est l’entreprise de construction Isofor qui réalise les travaux de construction. La Corporation Colombienne Jean-Dolbeau espère que le bâtiment sera prêt à accueillir les résidents d’ici novembre 2025.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES