Mardi, 20 février 2024

Sports

Temps de lecture : 1 min 25 s

Les motoneigistes devraient être encore nombreux cet hiver au chalet du 49e

Yohann Harvey Simard
Le 08 janvier 2022 — Modifié à 12 h 14 min le 08 janvier 2022
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Les motoneigistes devraient être encore nombreux cet hiver au chalet du 49e

Le Chalet-relai 49e à Notre-Dame-de-Lorette ouvrira officiellement sa saison le 7 janvier prochain. Les membres du comité de développement économique sont à pied d’œuvre afin d’accueillir les nombreux motoneigistes attendus cet hiver, tout ça dans un contexte de pandémie.

En attendant qu’un concessionnaire prenne en charge les opérations, vraisemblablement une fois la pandémie derrière nous, c’est le comité de développement qui voit à la bonne marche des activités.

Avec sa nouvelle charte, c’est la Coopérative du 49e qui est responsable de la station d’essence. Il en coûte 10$ pour devenir membre de la coop.

S’il est vrai que la COVID-19 vient passablement compliquer les choses, aucun effort n’est épargné pour recevoir la clientèle locale comme les touristes. La sécurité des lieux avec l’application des mesures sanitaires demeure la priorité.

Si la cuisine est fermée jusqu’à nouvel ordre, un service de cantine prend le relai pour permettre aux motoneigistes de passage de se restaurer.

« On se prépare du mieux qu’on peut dans les circonstances. Les motoneigistes auront accès aux toilettes et pourront se réchauffer en prenant un café et quelques bouchées comme des sandwichs, des barres de chocolat, etc. Notre nouvelle pompe à essence sera aussi à la disposition des motoneigistes » assure Jean-Eudes Simard, membre du comité.

Hébergement Coolbox

Les deux Coolbox seront eux aussi ouverts pour l’hébergement. Il sera possible de se ravitailler en nourriture à la petite épicerie communautaire au village de Notre-Dame-de-Lorette, à seulement quelques kilomètres de là.

Le chalet principal pourra recevoir jusqu’à un maximum de 30 personnes à la fois. Malgré toute la logistique que nécessite cette ouverture en temps de pandémie, les administrateurs s’attendent à une bonne fréquentation encore cet hiver.

« Notre relais est situé à un endroit stratégique avec les sentiers qui passent chez nous. Et depuis la mise en place de la passerelle du 49e, ça circule énormément. Il y a aussi de nombreux villégiateurs dans le secteur. Jusqu’à maintenant, je trouve qu’on se débrouille bien et on est prêt à recevoir la clientèle », conclut pour sa part la présidente du comité de développement, Louise de Launière.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES