Mardi, 20 février 2024

Actualités

Temps de lecture : 2 min 8 s

Guy Grenier a été un témoin et un acteur des grandes transformations

Denis Hudon
Le 06 février 2023 — Modifié à 16 h 16 min le 06 février 2023
Par Denis Hudon - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Guy Grenier a été un témoin et un acteur des grandes transformations

Après 32 années à s’occuper de développement économique sur le territoire de la MRC de Maria-Chapdelaine, Guy Grenier tire sa révérence après une carrière échelonnée de 1990 à 2021. Il avait au cours de l’année 2022 accepté un contrat d’un an à titre de chargé de projet.

L’ex-coordonnateur au développement a été un acteur et un témoin privilégié des grands dossiers socio-politico-économiques des trois dernières décennies dans la MRC Maria-Chapdelaine.

Il a vu les grandes transformations s’opérer au fil du temps, vécu aussi des moments exaltants et d’autres marqués par une certaine déception. Comme dans tout, on ne réussit pas à tous les coups.

Guy Grenier a l`habitude de dire « en développement économique, sur dix dossiers, on en manque neuf. »

« On parle des projets réussis, mais on a le droit de dire qu’il y a des dossiers qui nous ont glissé entre les doigts. »

La relance de la papetière de Dolbeau, après une mobilisation sans précédent de tout un milieu avec de nombreux acteurs déterminés à rouvrir l’usine, demeure pour Guy Grenier un moment phare de notre histoire.

La force des municipalités

Guy Grenier est particulièrement fier d’avoir contribué au début des année 2000 avec l’équipe de la MRC, autant les représentants politiques qu’administratifs, à doter le milieu de revenus autonomes.

Le barrage Péribonka IV d’Hydro-Québec et les minicentrales de Val-Jalbert et de la 11e chute ont permis de doter les communautés de nouveaux outils. Pour Guy Grenier, ce sont des revenus récurrents qui permettent de soutenir le développement économique.

La planification des infrastructures économiques, mise en place à partir de 2010, est aussi pour Guy Grenier un tournant dans le positionnement stratégique nordique de la MRC Maria-Chapdelaine qui présente un fort potentiel.

« Nous sommes une porte d’entrée de développement nordique pour l’avenir. La naissance du Parc industriel de la MRC et de la Régie intermunicipale s’inscrit dans cette dynamique où toutes les municipalités de la MRC pourront trouver leur intérêt. »

Conscient que les premières réalisations restent timides, soulignant toutefois que l’entreprise Congélation Héritier est logée dans le parc industriel du secteur Normandin, Guy Grenier demeure optimiste.

Planification stratégique

« Cette planification stratégique a été rendue possible en fonction d’événements et de circonstances, mais je suis persuadé que la concertation de toutes les municipalités a été jusqu’à présent l’ingrédient essentiel à tout ce développement collectif. Sans développement collectif, pas une petite municipalité pourra s’en sortir ».

Pendant la période où Guy Grenier a œuvré en développement économique, il retient aussi la forte expansion de la filière des ateliers de fabrication et équipementiers qui a fait émerger d’autres entreprises, aujourd’hui prospères.

Faire du développement économique aujourd’hui est beaucoup plus complexe qu’avant. Les nouvelles règles et exigences environnementales, l’acceptation sociale des projets sont nécessaires, croit Guy Grenier, mais elles ont aussi pour effet de ralentir le processus. Concilier développement et environnement n’est pas si simple.

« Il faut trouver un équilibre et une façon de continuer à nous développer le plus sainement possible ».

Nul ne connait l’avenir, mais Guy Grenier est confiant pour la suite des choses.

« Nous avons de solides structures en place, de beaux outils, notamment avec le parc industriel régional. On a des entrepreneurs imaginatifs, la relève est bonne ».

 

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES