Communication, transparence et vision de développement font le débat à Ste-Jeanne-d'Arc

Communication, transparence et vision de développement font le débat à Ste-Jeanne-d'Arc

L’élection au poste de maire à Sainte-Jeanne-d’Arc remet en lice les deux candidats qui se sont présentés en 2009, soit le maire sortant M. Yvan Pilote et la candidate et ex-échevin Mme Denise Lamontagne.

Cette élection met aussi en lice deux candidats au poste de conseiller au siège numéro 2, soit la conseillère sortante Mme Charlyne Devin qui fait la lutte à Martin Hudon. Mme Devin offre à nouveau ses services pour poursuivre les actions entreprises dans un souci de transparence et de franchise. Elle avoue aimer travailler au développement de sa municipalité tout en représentant les intérêts de ses concitoyens.

Quant à Martin Hudon, il en est à sa première expérience en politique municipale. « Je suis impliqué dans plusieurs organisations au niveau municipal et j’entends apporter la vision de la jeunesse au sein du conseil », déclare Martin Hudon.

Yvan Pilote

Sollicitant un deuxième mandat comme maire, M. Yvan Pilote veut poursuivre le travail amorcé au cours des quatre dernières années, en invitant les contribuables à participer à une vision commune de développement de la municipalité. « Nous nous devons de nous projeter dans le futur et savoir dans quel type de municipalité nous voulons vivre, afin de travailler à réaliser des conditions de mieux-être au profit de tous », commente Yvan Pilote. Pour le maire sortant, faire le débat sur l’établissement de services susceptibles de contribuer à faire de Sainte-Jeanne d’Arc un endroit attrayant et attractif représente une action prioritaire à court et moyen terme.

Se référant aux dernières données sur la performance financière des municipalités, M. Pilote rappelle que Sainte-Jeanne d’Arc se situe parmi les plus performantes pour son taux de taxation versus les revenus. « Nous devons profiter de ces avantages pour travailler à l’établissement de nouveaux espaces de développement domiciliaire et garantir des services modernes et adaptés », de conclure M. Pilote.

Denise Lamontagne

Toujours intéressée au développement de Sainte-Jeanne d’Arc et à l’administration municipale, Denise Lamontagne, qui a siégé pendant deux mandats comme conseillère depuis le début de l’an 2000, propose de mettre les citoyens au coeur des décisions du conseil municipal, en établissant une politique de communication et de consultation avec les concitoyens et concitoyennes. « Il est important que le conseil municipal soit transparent tant dans son administration que dans le choix des projets qui doivent mis de l’avant », déclare Mme Lamontagne, qui reproche au conseil actuel de poursuivre les façons de faire des anciens conseils, en improvisant et en présentant des projets improvisés. « Il faut que nous informions les citoyens dès les premières démarches qui conduisent au montage de projet ou de politique, afin d’avoir son accord et ses idées », précise Mme Lamontagne.

Se référant aux données qui indiquent que Sainte-Jeanne-d’Arc est parmi les municipalités ayant le bas taux de taxes, Mme Lamontagne souligne que l’on se doit de maintenir le cap à ce niveau. « Tout projet que nous mettons de l’avant dans la municipalité doit tenir compte de la capacité de payer des contribuables et ne pas endetter indûment la municipalité », souligne Mme Lamontagne indiquant qu’il s’agit là d’un engagement qu’elle poursuit.

—J.S.

Partager cet article