Plus de 1700 cyclistes campent à Jean-Dolbeau

Plus de 1700 cyclistes campent à Jean-Dolbeau

Quelque 1700 cyclistes en provenance de partout au Québec, du nord des États-Unis et de l’Ontario, ont profité d’une première halte à Dolbeau-Mistassini dans le cadre de la 20e édition du Grand Tour Desjardins organisée par Vélo Québec, pour passer leur première nuit sur les terrains de la polyvalente Jean-Dolbeau.

C’est un véritable village de tentes que l’on a pu voir s’ériger sur les terrains de la polyvalente tout au cours de l’après-midi de dimanche, alors que les cyclistes partis d’Alma sur l’heure du midi ont parcouru la distance les séparant de Dolbeau-Mistassini en empruntant la Véloroute des bleuets. Pour cette 20e édition du Grand Tour Desjardins, Vélo Québec a entrepris un périple de plus de 600 km du 3 au 10 août, qui mènera les cyclistes jusqu’à La Malbaie, en passant par Saguenay et les routes du Fjord.

Pour la directrice générale de Vélo Québec, Mme Joëlle Sévigny, l’organisation du Grand Tour Desjardins représente un événement attendu à chaque année par des centaines de cyclistes qui passent ainsi leurs vacances tout en visitant les régions du Québec. C’est la deuxième fois que le Grand Tour Desjardins passe par Dolbeau-Mistassini, alors qu’en 2001, une première tournée s’était réalisée. Plus de 2000 cyclistes avaient à ce moment participer à l’événement.

Cette année marque le 20e anniversaire du Grand Tour et Vélo-Québec a profité de son passage dans certaines municipalités pour remettre aux maires une bannière pour marquer l’événement. Ainsi, à Dolbeau-Mistassini, le maire Georges Simard a reçu cette bannière rappelant qu’il y a douze ans il recevait les cyclistes qui participaient à l’événement.

Une activité renommée

Mme Sévigny a indiqué que le Grand Tour Desjardins se veut une activité pour promouvoir la pratique du vélo tout en faisant découvrir aux amateurs les régions du Québec. La directrice générale de Vélo Québec précise que chaque année entre 1 500 et 2 000 cyclistes se joignent à l’événement dont près de la moitié sont des adeptes assidus.—J.S.

Partager cet article