Le tour du lac… à trottinette!

Serge Tremblay, journaliste de l'initiative de journalisme local
Le tour du lac… à trottinette!
Julien Dery attirait les regards sur la Véloroute des Bleuets avec sa trottinette sportive alors qu’il compléter un tour du lac en trois jours. (Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

Julien Dery tranchait dans le paysage de la Véloroute des Bleuets la semaine dernière, alors qu’il complétait un tour du lac avec sa trottinette sportive.

L’homme de 67 ans de Longueuil est devenu un féru de ce sport qui est davantage connu en Europe. Il avait fait quelques boucles sur la Véloroute l’an dernier à l’occasion du Grand Tour Desjardins et s’était promis de revenir.

« Je me suis beaucoup amélioré et j’ai gagné en capacité alors je suis capable de faire le tour du lac au complet cette fois-ci. Les paysages sont vraiment magnifiques, nous n’avons rien de tel à Montréal », lance le sympathique athlète.

Julien Dery est parti de Val-Jalbert à 6h30 le 12 août dernier et prévoyait compléter son tour du lac en trois jours. Sa première journée s’est conclue à Dolbeau-Mistassini et la deuxième devait l’emmener jusqu’à Alma, ou peut-être même Saint-Gédéon, si les conditions le permettaient.

Pendant son périple, il roulait entre 80 et 90 km chaque jour sur sa trottinette à une vitesse d’environ 15 km/h en terrain plat. Chose certaine, il ne manque pas d’attirer les regards.

« Les gens m’arrêtent pour m’en parler et moi j’adore ça, je me sens un peu comme le Maurice Richard de la trottinette, dit-il à la blague. C’est un sport méconnu chez nous que j’essaye de faire connaître. C’est très agréable et c’est même thérapeutique! »

Accessible

Julien Dery assure que la pratique de la trottinette sportive n’est pas trop dure sur le corps. Avec près de 1 500 km de parcourus depuis le printemps, il ne ressent pas de douleurs et a pu améliorer sa capacité cardiovasculaire.

« J’étais un grimpeur quand j’étais plus jeune, alors j’ai toujours eu de bonnes jambes, mais ce n’est pas un sport difficile. C’est moins dur dans les articulations que la course à pied, par exemple. C’est une excellente approche pour faire de l’activité physique! »

Les adeptes sont peu nombreux au Québec et Julien Dery a formé un groupe Facebook intitulé « Trottinette sportive Québec » afin d’y rassembler les amateurs. Surtout, il n’hésite pas à partager sa passion pour cette activité dans le but de faire grossir les rangs des trottineurs.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des