Métaux GBL change de main

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
Métaux GBL change de main
La nouvelle équipe d’actionnaires de Métaux GBL. (Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

L’entreprise Métaux GBL de Dolbeau-Mistassini prend un nouveau départ. Les hommes d’affaires Robin Boulianne et Michel Turcotte, propriétaires de BR Métal, ont fait l’acquisition des actions des frères Réjean et Raynald Guillemette, qui étaient aux commandes de l’entreprise.

Ils rejoignent ainsi David Gauthier, Sylvain Imbeault et Alex Guay dans l’équipe d’actionnaires de Métaux GBL. Une transaction majeure dont la valeur a été conservée confidentielle.

« Nous étions en discussions depuis le mois de mars. L’actionnaire principal, Réjean Guillemette, était prêt à vendre. De notre côté, BR Métal est une entreprise bien structurée alors moi et Michel étions à la recherche d’une nouvelle opportunité », explique Robin Boulianne.

Dans l’immédiat, rien ne change pour Métaux GBL et sa quarantaine d’employés. La nouvelle direction entend prendre ses assises et travailler afin de poursuivre la croissance de l’entreprise.

« L’une des raisons pour laquelle moi et Michel avons conclu cette transaction, c’est qu’il y a déjà trois autres actionnaires en place qui sont à des postes névralgiques pour faire rouler l’entreprise. C’est pour ça qu’on a embarqué et on entend miser beaucoup sur le travail d’équipe. »

La nouvelle équipe de direction a aussi quelques projets dans l’air : moderniser ses logiciels de production et d’installation, renforcer son expertise dans le dessin afin d’éviter la sous-traitance et ainsi exercer un meilleur contrôle de ses opérations.

Métaux GBL est en outre à compléter un projet d’investissement de l’ordre de 1 M$ qui comprend notamment l’agrandissement de ses installations ainsi que l’acquisition d’équipements de pointe pour accroître sa productivité.

Synergie

BR Métal et Métaux GBL demeureront deux entités distinctes, mais des synergies pourront rapidement être dégagées entre les deux entreprises.

« C’était vraiment une transaction intéressante pour nous, car on œuvre dans des domaines qui sont complémentaires. Nous n’étions jamais compétiteurs sur des contrats. Il y a certaines choses, comme les métaux ouvrés par exemple, qui représentaient un irritant chez GBL et qui sont une spécialité chez BR Métal. Nous pourrons confier ce type de contrats en sous-traitance à BR Métal et miser sur nos forces », explique Robin Boulianne.

Les opérations de pliage sont un autre exemple de synergie. Les équipements étaient désuets chez GBL, alors l’espace pourra être libéré pour faire davantage de place aux activités de soudure grâce à la sous-traitance.

Partager cet article