Québec va de l'avant avec la cimenterie à Port-Daniel

Québec va de l'avant avec la cimenterie à Port-Daniel
Le ministre de l'Économie Jacques Daoust

CIMENTERIE Le gouvernement de Philippe Couillard a finalement annoncé des investissements totaux de 450 M$ qui permettront à Ciment McInnis d’aller de l’avant avec son projet de cimenterie à Port-Daniel, en Gaspésie.

Le ministre de l’Économie Jacques Daoust a indiqué que le montage financier, les retombées de l’entente sur les accords commerciaux et la solidité du plan d’affaires de Ciment McInnis correspondaient aux attentes de son gouvernement. Il a ajouté qu’une fois achevé, le projet permettra la création de 200 emplois. C’est en 2016 que les débuts de l’exploitation de l’entreprise sont prévus.

Le montant de 450 M$ accordé comprend un prêt de 250 M$ d’Investissement Québec. L’entreprise bénéficie également d’un investissement de 100 M$ en capital-actions. Pour sa part, la Caisse de dépôt et placement du Québec ajoute au projet un montant de 100 M$ en capital-actions.

Suite à l’annonce du ministre Daoust, le député péquiste et ex-ministre des Finances Nicolas Marceau s’est dit content que le gouvernement ait décidé de poursuivre ce projet amorcé par le gouvernement Marois. « C’est un bon projet, il fallait aller de l’avant. »

De son côté, le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a continué de s’opposer à ce projet. « Connaissez-vous beaucoup de Québécois qui iraient emprunter un million de dollars à la banque pour créer un emploi? Moi, je n’en connais pas. C’est complètement ridicule. »

Pour sa part, Québec solidaire a déploré le fait qu’un projet aussi polluant ait été accepté par le ministre Daoust. (TC Media)

Partager cet article