Le Farwest’ival veut accueillir 10 000 visiteurs

Photo de dhudon
Par dhudon
Le Farwest’ival veut accueillir 10 000 visiteurs
Donald Fleury et Karine Gagné, copropriétaires du Domaine du ranch, veulent en mettre encore plein la vue pour la 2e édition du Farwest’ival cet été. (Photo : Trium Médias-Denis Hudon)

Le Domaine du ranch de Sainte-Jeanne-d’Arc prépare déjà la 2e édition du Farwest’ival qui aura lieu du 7 au 10 juillet. Fort du succès remporté l’an dernier, les organisateurs visent encore plus haut et plus grand et espèrent accueillir plus de 10 000 visiteurs cet été.

Les copropriétaires du Domaine du ranch, Karine Gagné et Donald Fleury, ne ménagent aucun effort afin d’offrir une programmation intense et diversifiée en activités.

« L’an dernier à notre toute première édition, alors qu’on était en pleine pandémie avec des mesures sanitaires strictes, nous avons enregistré pas moins de 4 000 entrées. Le succès a été au-delà de nos espérances et avec toute la visibilité de l’événement et les commentaires reçus depuis, on s’attend vraiment à accueillir beaucoup de monde cet été », dit Karine Gagné qui est aussi la directrice générale du festival.

Les compétitions de gymkhana, événement phare du Farwest’ival, se tiendront une fois de plus avec la collaboration du Club de barils du Saguenay-Lac-Saint-Jean/Côte-Nord (CBSLC). Ainsi, les cavaliers pourront accumuler des points pour se qualifier à d’autres compétitions d’envergure, notamment au Festival western de Saint-Tite.

Au moins 150 inscriptions de cavaliers étaient confirmées en date de la mi-février, d’un peu partout du Québec, mais aussi d’autres provinces et même du Texas.

« On améliore le site en prévision d’accueillir plus de gens encore. On ajoute des espaces pour le stationnement et on améliore du même coup les installations du manège équestre en surélevant les estrades de trois pieds en plus d’y ajouter un étage pour notre section réservée aux VIP », poursuit Karine Gagné. Des investissements pour le manège qui sont évalués à 30 000 $.

Pour permettre d’accueillir plus de festivaliers sur le site, un service de transport par navette à partir de Dolbeau-Mistassini sera en force pendant les quatre jours de festivités. C’est sans compter le vaste terrain de camping aménagé sur le site qui peut contenir pas mal de gens.

Spectacles country

L’ambiance western qui est au cœur de l’événement sera rehaussée avec au moins six bands et artistes, avec des premières et des deuxièmes parties. Des cavaliers de la GRC et des équipes équestres de la S.Q. sont aussi attendus cet été.

Chevaux, compétitions équestres, village western, boutiques, grange, le Bar d’Elle, saloon et pour les enfants le Parc Billy le kid, jeux gonflables, carré de sable géant, etc. seront aussi à l’honneur.

Une cinquantaine de bénévoles étaient à pied d’œuvre l’an dernier pour la première édition et le président du comité organisateur Donal Fleury s’attend à en accueillir encore davantage.

Déjà, près d’une cinquantaine de commerces et entreprises ont confirmé leur appui en commandites pour le Farwest’ival.

« Nous sommes très touchés par les divers commentaires des festivaliers et on cherche toujours à améliorer notre festival », termine Karine Gagné.

 

Partager cet article