Chute des Pères : un site potentiel pour une 3e minicentrale

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
Chute des Pères : un site potentiel pour une 3e minicentrale
La Chute des Pères a été identifiée comme un site pouvant potentiellement accueillir une minicentrale. (Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

La Chute des Pères, située en plein cœur de Dolbeau-Mistassini sur la rivière Mistassibi, pourrait-elle accueillir une minicentrale? C’est du moins l’un des sites potentiels qui aurait été identifié.

Le préfet de la MRC de Maria-Chapdelaine, Luc Simard, confirme qu’il s’agit d’un site parmi d’autres qui ont fait l’objet d’une analyse par la Société de l’énergie communautaire du Lac-Saint-Jean.

« Ils ont analysé quelques sites qui ont du potentiel, dont la Chute des Pères. Nous avons une vision plus globale qui intégrerait l’éolien dont nous allons discuter avec la communauté de Mashteuiatsh et la MRC du Domaine-du-Roy.  Nous sommes aussi en pourparlers avec Hydro-Québec et la FQM pour faire avancer les choses. »

Luc Simard croit en effet qu’il faut développer une vision globale du potentiel énergétique que le territoire a à offrir, incluant les gisements éoliens qui pourraient éventuellement être exploités.

« Il y a des potentiels sur des rivières dans la MRC de Maria-Chapdelaine dont à la Chute des Pères et je crois que nous devrions développer le projet, si Hydro-Québec lance de nouveaux appels d’offres. Je juge que les retombées sont plus intéressantes pour nos communautés que des projets d’éoliennes dont seulement 50% des redevances reviennent au milieu, au lieu de 100% pour les minicentrales », fait pour sa part valoir le préfet de la MRC du Domaine-du-Roy, Yanick Baillargeon.

Ce dernier souligne avoir rencontré récemment le chef Gilbert Dominique, de Mashteuiatsh, et celui-ci démontrait de l’ouverture à participer à un nouveau projet de minicentrale au fil de l’eau.

Acceptabilité sociale

En ce qui a trait à la Chute des Pères, on demeure encore loin d’un projet concret, d’autant plus qu’aucun appel d’offres n’est dans l’air pour l’octroi de nouveaux projets de minicentrales. Et Luc Simard se dit conscient qu’un site comme celui de la Chute des Pères représenterait un défi important sur plan de l’acceptabilité sociale.

« On l’a fait pour Val-Jalbert, alors c’est possible, mais l’acceptabilité sociale représente un bon défi. Il ne faut pas oublier, cependant, que les projets de minicentrales de Val-Jalbert et de la 11e chute ont fait l’objet d’une très belle intégration qui a permis de mettre en valeur les sites. »

Une éventuelle minicentrale pourrait être située au bas de la chute, un peu en amont de l’Île Talbot. Pour Luc Simard, ce serait une opportunité d’améliorer la mise en valeur de tout ce secteur.

« Quand on regarde ce qui a été fait à la 11e chute, il y aurait un potentiel à développer. Ces projets viennent avec des retombées concrètes et le camping des Chutes, entre autres, pourrait sans doute bénéficier d’améliorations. »

Partager cet article