L’entraîneur est optimiste… et surtout passionné!

Photo de Guillaume Pétrin
Par Guillaume Pétrin
L’entraîneur est optimiste… et surtout passionné!
L’entraîneur des Éperviers est confiant que l’équipe va continuer de s’améliorer, car il affirme qu’il compte déjà sur un très bon noyau de joueurs. (Photo courtoisie)

Directeur des quatre centres d’éducation des adultes de la Commission scolaire du Pays-des-Bleuets, Sébastien Gaudreault est un véritable passionné de hockey. La preuve, il est aussi l’entraîneur-chef des Éperviers de Normandin, dans le Junior AA.

« C’est assez simple, j’ai toujours été engagé dans le monde du hockey et ç’a toujours été une passion. Ça fait des années aussi que je suis impliqué dans le coaching. J’ai aussi suivi mon garçon Philippe qui est gardien de but », affirme l’homme de 43 ans.

Sébastien Gaudreault, entraîneur-chef. (Photo courtoisie)

Bachelier en éducation physique, il a jadis été responsable d’une école de hockey à Québec. Il a déjà occupé le rôle d’entraîneur pour différentes équipes lors des 20 dernières années.

Nicole Villeneuve, gérante de l’équipe, n’hésite pas à le qualifier de véritable sauveur de l’équipe cette année.

Des joueurs épuisés

Avec l’aide de Sébastien Gaudet, qui l’assiste comme entraîneur, le principal intéressé affirme plutôt que ce sont ses joueurs qui sont les véritables sauveurs de l’équipe.

« Les gars, je leur lève mon chapeau, car il y en a qui partent de Chicoutimi, Jonquière, Alma et même de Chibougamau pour venir jouer à Normandin! »

Peu nombreux cette année, il avoue que ses joueurs ne l’ont pas toujours facile en ce début de saison.

« C’est un début de saison très difficile, on a juste 2 victoires. Je n’ai pas beaucoup de joueurs alors quand on se présente contre une équipe avec seulement 8 attaquants et 4 défenseurs, nos jeunes sont brûlés en 3e période », admet l’entraîneur.

Les Éperviers de Normandin, Junior AA. (Photo courtoisie)

Espoir et motivation

Même s’il doit composer à chaque partie avec des effectifs réduits, il affirme que son noyau de joueurs est très talentueux.

« J’ai deux bons gardiens de but et défensivement, on est très fort. Le problème, c’est à l’avant, mais ce n’est pas à cause que je n’ai pas de bons joueurs, car j’en ai d’excellents. Le problème, c’est qu’ils sont juste 8, donc on n’a pas le droit à l’erreur », se désole-t-il.

Sébastien Gaudreault est convaincu qu’avec une équipe complète, les Éperviers gagneraient plus souvent.

« Ce n’est pas parce que l’on travaille, mais c’est plus compliqué cette année. On est en train de remédier à ça. Je demeure positif et je crois que l’on va réussir une belle année avec les Éperviers. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des