Judo : Simon Paquet poursuit sa carrière à Montréal

Par Janick Émond
Judo : Simon Paquet poursuit sa carrière à Montréal
(Photo : Courtoisie)

Afin de poursuivre son développement et d’atteindre le prochain niveau, le judoka de Dolbeau-Mistassini Simon Paquet s’est exilé à Montréal à la fin de l’été. Depuis maintenant un peu plus de trois mois, il a la chance de s’entrainer avec les meilleurs de son sport au Centre national d’entrainement.

« J’étais rendu là dans mon cheminement. Je veux me développer davantage et à Dolbeau-Mistassini, j’avais atteint le maximum de ce qui était possible », mentionne le jeune homme de 19 ans.

Même s’ils ne s’entrainent pas ensemble, Simon retrouve l’Almatois François Gauthier-Drapeau, qui lui est à Montréal depuis quelques années maintenant.

Comme il ne commencera l’école qu’en janvier prochain, Simon Paquet a la tête 100 % à l’entrainement.

« Je suis à temps plein dans l’entrainement. Par semaine, j’ai environ 11 entrainements, ce qui revient à normalement un entrainement tous les matins de semaine et un entrainement tous les soirs de semaine. »

Il ajoute : « Ça ne fait que quelques mois que je suis ici, mais ça se passe déjà super bien. Je vois une belle progression de mon judo. »

Retour

Il s’agit d’ailleurs d’un retour au judo après deux ans d’arrêt pour Simon Paquet.

« J’étais tombé gravement malade et j’avais dû tout arrêter. Je n’étais plus en mesure de faire du judo. Mais comme ça va mieux maintenant, j’ai repris le goût de pratiquer ce sport cette année et je m’y consacre à fond. »

Éventuellement, il aimerait se rendre aux Jeux olympiques.

« Tout le monde qui vient au Centre national d’entrainement a pour objectif, je crois, de se rendre aux Olympiques. Évidemment, les prochains, en 2024, s’en viennent rapidement et je ne crois pas pouvoir m’y qualifier. Mais je vise les prochains. D’ici là, je me concentre sur mon développement dans la prochaine année. Je veux progresser au maximum. »

Compétition

Simon Paquet a renoué avec la compétition lors de la fin de semaine dernière à Montréal. Au moment d’écrire ces lignes, l’évènement n’avait toujours pas eu lieu.

« Mon objectif pour mon retour est de travailler fort, de faire de mon mieux. Je ne m’attends à rien, je n’ai pas d’objectif de résultat. »

Le Dolmissois ne participera pas à d’autres compétitions d’ici la fin de l’année.

 

Partager cet article