Club de golf Dolbeau : Une saison sous le signe de la croissance

Denis Hudon
Club de golf Dolbeau : Une saison sous le signe de la croissance

Le Club de golf Dolbeau aurait pu difficilement espérer meilleur scénario, à commencer avec Dame Nature qui a eu son mot à dire dans ce bilan de saison plus que positif.

Premier sport à profiter du déconfinement en période de pandémie, le golf retrouve lentement, mais sûrement, son erre d’aller. Les permis journaliers sont en hausse de plus de 20 % tandis que le nombre d’utilisateurs réguliers du terrain dolmissois a augmenté de l’ordre de 5 %. Une croissance observée ces deux dernières années.

« On vient de connaître une belle saison et ce n’est pas encore terminé. Les gens se sont remis au golf », constate le président et coordonnateur Réjean Lalancette.

Il n’y a pas que le printemps hâtif, les journées ensoleillées et la pandémie qui ont contribué au succès de la présente saison de golf. Réjean Lalancette rappelle tous les efforts mis de l’avant pour faire la promotion du golf et les forfaits offerts portent leurs fruits.

« Il y a un changement de culture qui s’opère depuis quelques années. Le golf s’est beaucoup démocratisé. Le club est ouvert plus que jamais à l’ensemble de la population et la pratique du golf est devenue beaucoup plus accessible ».

À la recherche d’un D.G.

Le club a aussi tenu quelques tournois cet été, notamment en partenariat avec le Club de golf Saint-Prime-sur-le-lac. Chacun a reçu l’autre club pour y disputer un tournoi. Un tournoi régional masculin a attiré aussi une quarantaine de joueurs. Quant au tournoi régional féminin, Dolbeau-Mistassini a été forcé de l’annuler en raison de la pluie.

Pour ce qui est du tournoi traditionnel de financement du club, il n’a pas eu lieu pour une deuxième année. Les revenus liés à cet événement, de l’ordre de 30 000 $, ont été toutefois compensés presque en totalité grâce aux forfaits corporatifs, aux commandites et à la contribution de la Ville de Dolbeau-Mistassini.

Autre signe encourageant pour le futur du club, la clientèle jeunesse est en hausse.

« Même avec la COVID-19, nous avons continué d’investir sur nos bâtiments, la machinerie et l’entretien du terrain. C’est environ 200 000 $ investis ces deux dernières années avec nos partenaires que sont la MRC Maria-Chapdelaine et la Ville de Dolbeau-Mistassini. »

Pour Réjean Lalancette, l’avenir du golf à Dolbeau-Mistassini passe par la stabilité et une permanence. Le club est d’ailleurs à la recherche d’une personne pour le nouveau poste de direction générale.

 

Partager cet article