Mercredi, 28 février 2024

Extra

Temps de lecture : 2 min 19 s

Quelles parties du corps sont sollicitées au Hockey?

Le 17 mai 2023 — Modifié à 10 h 13 min le 17 mai 2023
Par

Quelles parties du corps sont sollicitées au Hockey?

Le hockey est un sport exigeant qui sollicite de nombreuses parties du corps, tant sur le plan physique que sur le plan mental. Les joueurs doivent être en excellente condition physique et posséder une grande coordination pour patiner, manier le bâton, tirer au but et affronter leurs adversaires. Chaque mouvement effectué sur la glace nécessite une implication musculaire spécifique et contribue à développer différentes parties du corps. Dans cet article, nous explorerons les principales parties du corps sollicitées lors de la pratique du hockey, du bas du corps aux bras en passant par le tronc et le système cardiovasculaire.

Haut du corps et Bras

Bien que les jambes soient très sollicitées, le hockey est aussi un sport qui exige une grande force et une grande coordination du haut du corps et des bras. Les joueurs utilisent leurs bras pour manier le bâton de hockey, passer le puck et tirer au but. Il arrive souvent que les joueurs se blessent au bras, ils n’ont donc pas le choix d’opter pour une opération du coude. Les muscles des épaules, des bras, des avant-bras et des mains sont alors constamment sollicités lors des passes, des tirs et des duels physiques avec les adversaires. De plus, les joueurs doivent garder une posture équilibrée et stable tout en se déplaçant, ce qui demande un engagement musculaire constant des muscles du haut du corps.

Jambes et bas du corps

Lorsque vous pratiquez le hockey, les jambes et le bas du corps sont sollicités de manière intense. Les joueurs patinent en utilisant principalement leurs jambes pour se déplacer rapidement sur la glace. Les muscles des cuisses, des mollets et des fessiers sont constamment sollicités lors des mouvements de patinage, des changements de direction et des accélérations. Les joueurs doivent également maintenir une position fléchie et stable pour avoir une bonne posture et une meilleure maniabilité sur la glace. Cela entraîne un renforcement des muscles des jambes, en particulier des quadriceps, des ischio-jambiers et des muscles des mollets.

Tronc et abdominaux

Le hockey nécessite aussi un tronc solide et des abdominaux bien développés. Les joueurs doivent maintenir une stabilité centrale pour effectuer des mouvements rapides et puissants. La rotation du tronc est essentielle pour exécuter des tirs précis et des passes rapides. Les muscles abdominaux, y compris les muscles obliques et les muscles de la paroi abdominale, sont fortement sollicités lors de ces mouvements. Un tronc fort permet aux joueurs de mieux résister aux contacts physiques et de maintenir leur équilibre lorsqu'ils sont poussés ou bousculés par leurs adversaires.

Le Cœur et le système cardiovasculaire

Le hockey est un sport intense qui sollicite également le cœur et le système cardiovasculaire. Les joueurs effectuent des sprints répétés, des changements de direction rapides et des périodes d'activité intense sur la glace. Tout cela entraîne une augmentation du rythme cardiaque et une augmentation de la demande en oxygène. Le cœur doit donc travailler plus dur pour pomper le sang et fournir suffisamment d'oxygène aux muscles en action. La pratique régulière du hockey contribue à améliorer la capacité aérobie, l'endurance cardiovasculaire et la santé globale du cœur.

Système nerveux et réflexes

En plus des sollicitations physiques, le hockey met ainsi à l'épreuve le système nerveux et les réflexes des joueurs. Le jeu rapide et dynamique nécessite des réactions rapides, une coordination précise des mouvements et une prise de décision rapide. Les joueurs doivent être capables de réagir instantanément



Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES