Mail des Promenades du boulevard : de plus en plus de locaux vides

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
Mail des Promenades du boulevard : de plus en plus de locaux vides
Une simple ballade permet de constater qu’au-delà d’une quinzaine de locaux sont vides. (Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

Le mail des Promenades du boulevard n’a-t-il jamais compté autant de locaux vides? Une situation préoccupante alors que les fermetures ont été nombreuses dans la dernière année.

Une rapide promenade à l’intérieur du centre commercial a permis de dénombrer au-delà d’une quinzaine de locaux sans vocation. Une situation qui ne s’explique pas par un seul facteur, mais qui est plutôt le fruit de différentes circonstances, croit le président de la SIDAC, Camil Vézina.

« C’est préoccupant, mais d’abord, il faut constater que ce n’est pas un phénomène qui est unique à chez nous. Souvent, on cible le commerce en ligne comme responsable. C’est certainement un facteur, mais c’est plus compliqué que cela. »

Il est vrai que le commerce de détail doit composer avec la compétition en provenance de l’Internet. Cela peut déstabiliser les petites surfaces pour qui les moyens sont limités.

Le président de la SIDAC, Camil Vézina, affirme que plusieurs facteurs entrent en jeu dans le fait que plusieurs locaux sont vides dans les Promenades du boulevard.

« Internet est un compétiteur, oui, mais c’est aussi un outil qui est à ton service, une source d’information. Tu ne peux pas ne pas être au prix du marché. Chaque commerce doit se poser la question : êtes-vous compétitifs? Les gens sont sensibles à l’achat local, mais il faut être dans les prix. »

Démographie

Ceci étant dit, Camil Vézina croit que la démographie est un enjeu beaucoup plus important pour une ville comme Dolbeau-Mistassini et plus largement, pour la MRC de Maria-Chapdelaine.

« Notre population est vieillissante, donc elle consomme moins. Tous les domaines sont aux prises avec des difficultés de main-d’œuvre et cette main-d’œuvre que l’on n’a pas, c’est elle qui est en position de consommer et de contribuer à faire tourner les commerces. »

Trouver une façon de renouveler la population en se montrant attractif sera un enjeu majeur.

Chambre de commerce

De son côté, le président de la Chambre de commerce et d’industrie de Dolbeau-Mistassini, Guillaume Ratté, ne nie pas que la situation qui prévaut dans les Promenades du boulevard est inquiétante.

« Oui, c’est préoccupant. Le commerce de détail, on voit que c’est difficile. Le message de l’achat local, il faut continuer de le marteler. Il faut aussi aller voir ailleurs quelles sont les idées et les synergies qui ont été développées. Il y a beaucoup d’éléments qui entrent en jeu et il faudra travailler ensemble pour apporter des solutions. »

Il faut sortir des sentiers battus et examiner d’autres possibilités que du commerce au détail pour occuper certains locaux, dit-il. Plusieurs entreprises de services y sont installées et il y a certainement d’autres opportunités.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Yannick Tremblay Auteurs de commentaires récents
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Yannick Tremblay
Invité

Le modèle de consommation change. Il faut s’adapter. Il y de nombreux moyens de conserver nos acquis, il faut de l’imagination, de la fraternité et des investissements dans l’innovation. Risquer mes amis, ce n’est plus une option. J’aime beaucoup la parabole des talents: dis moi qu’a tu fais avec les talents dont je t’ai laissé avant mon départ? les as-tu investis ou les as tu enterré de peur de les perdre? Bref, ca va prendre plus que de la peinture ou des décorations pour relancer le moteur des Promenades du Boulevard. C’est un défi à plusieurs facettes qui plus es… Read more »