Caravane Expert Léonard a connu un été exceptionnel

Serge Tremblay, journaliste de l'initiative de journalisme local
Caravane Expert Léonard a connu un été exceptionnel
Pierre Léonard et Alice Laforge opèrent Caravane Expert Léonard depuis 2007. (Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

L’explosion de l’intérêt envers le camping et le tourisme intra-Québec suscité par la pandémie a eu un tout un effet chez les détaillants de VR (véhicules récréatifs). Chez Caravane Expert Léonard de Dolbeau-Mistassini, on commence à peine à s’en remettre.

« Il y a eu l’effet de la pandémie qui a incité beaucoup de gens à se tourner vers le camping, mais aussi le fait que nous avons dû fermer aux mois de mars et avril, alors nous avions accumulé un retard. On vient de sortir la tête de l’eau la semaine dernière alors que normalement, ça ralentit autour de la 2e ou la 3e semaine de juillet. Le travail a augmenté de façon exponentielle cette année », indique Pierre Léonard, copropriétaire avec sa conjointe Alice Laforge.

En fait, la folie pour le camping et le tourisme intra-Québec s’est traduit par des hausses de ventes de l’ordre de 20 à 25 % en juin et en juillet chez Caravane Expert Léonard. En incluant les travaux d’entretien et de réparation, l’entreprise a rapidement été débordée par la force de la demande.

« Ce fut une très grosse saison. Il y a facilement trois mois pendant lesquels j’ai dû refuser du travail. J’ai lancé une offre d’emploi pour trouver du personnel additionnel, mais ça n’a pas donné de résultats. On a vraiment été débordé. »

À l’image d’autres industries, le monde du VR doit lui aussi composer avec des difficultés d’approvisionnement de pièces et équipements. La demande en hausse, combinée à un ralentissement des usines de fabrication, fait en sorte que les pièces sont devenues une denrée rare.

La roulotte est un produit plus attractif que la fifth wheel ces années-ci, puisque moins onéreuse et plus facile à tracter.

La roulotte a la cote

Pierre Léonard l’a entendu à plusieurs reprises, les familles ont décidé de déplacer leur budget voyage vers le VR. Une façon de passer des vacances agréables sans être confinés à la maison.

La roulotte est le produit le plus populaire, davantage que la fifth wheel, car cette dernière nécessite un camion pour être tractée. La roulotte se veut un modèle plus versatile pour le consommateur moyen, en plus d’être moins onéreuse.

« Chez nous, le modèle familial demeure de loin le plus populaire, soit 60 à 70 % de nos ventes. Même les couples retraités optent souvent pour un modèle familial, car ils veulent pouvoir accueillir les petits-enfants. »

Durée

Dans l’univers du VR, une roulotte ou fifth wheel demeurera entre les mains d’un propriétaire entre 6 et 7 ans en moyenne.

« Dans ce milieu, les gens vont changer de VR après six ou sept ans, car leurs besoins vont avoir changé. Ils vont avoir besoin de grossir, car la famille s’est agrandie ou encore de rapetisser, car les enfants sont partis. Ou alors ils sont mûrs pour un modèle différent. »

Fait intéressant, même si l’on voit circuler bon nombre de roulottes et fifth wheel sur nos routes, une part importante de la clientèle est tout simplement saisonnière.

« Tout près de 50% sont des saisonniers qui ont un emplacement dans un terrain de camping du secteur ou un terrain familial sur lequel ils installent leur roulotte à l’année. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des