Bleuet Nordic : une situation unique au monde

Bleuet Nordic : une situation unique au monde

Crédit photo : courtoisie

Secret bien gardé, Bleuet Nordic serait la seule usine au monde à faire de la déshydratation du bleuet sauvage le cœur de ses activités. Sa présence à Dolbeau-Mistassini lui confère d’ailleurs un avantage certain.

« Nous sommes la seule usine que je connaisse au monde qui soit spécifiquement dédiée au bleuet déshydraté. Nous sommes aussi les seuls à avoir une intégration complète de nos activités, du champ jusqu’à la déshydratation », explique Mario Bussière.

Comme la transformation du bleuet pour en faire un bleuet déshydraté exige de travailler avec un produit qui est d’abord congelé, la présence de l’usine de congélation de Bleuets Mistassini à proximité offre un avantage indéniable.

« Ça nous donne accès à une qualité de fruit supérieure qui fait en sorte que le meilleur bleuet sauvage déshydraté au monde, c’est ici à Dolbeau-Mistassini qu’il est. »

Persévérance

Pour arriver à ce stade, l’entreprise n’a pas ménagé les efforts. Des équipements de pointe ont dû être adaptés spécifiquement à la réalité du bleuet sauvage, un fruit plus fragile que ne le sont les autres fruits généralement utilisés dans le marché des produits déshydratés.

« Le mot d’ordre, c’est ténacité. Il en a fallu du temps et des essais pour réussir à mettre au point notre système et nous sommes toujours en processus d’amélioration constant. »

Pour conserver le secret sur ses opérations, Mario Bussières ne donne pas trop de détails, mais souligne qu’une dizaine d’étapes en usine sont nécessaires avant d’en arriver au produit fini.

Les procédés permettent de contrôler de façon précise le taux d’humidité du produit final, selon les spécifications propres à chaque client. Le tout exige un contrôle de qualité serré, où le produit est soumis à des prises de mesures aux dix minutes, au maximum.

Poster un Commentaire

avatar