Banquet Francis commercialisera ses produits

Serge Tremblay
Banquet Francis commercialisera ses produits
Banquet Francis investit 280 000 $ pour réaliser un agrandissement qui lui permettra d’optimiser ses opérations et d’ajoute une salle de production. (Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

S’il y a un secteur d’activité qui a été plombé par la pandémie, c’est bien celui des services de traiteur. Qu’à cela ne tienne, David Séguin et Manon Turcotte, propriétaires de Banquet Francis, font le saut avec un investissement de 280 000 $ pour mettre en marché leurs produits.

« Nous étions sur une lancée et avions connu une belle croissance. L’année 2019 avait été excellente, mais avec la COVID, on a perdu 75% de notre chiffre d’affaires », lance Manon Turcotte.

Elle et son conjoint, David Séguin, ont fait l’acquisition de Banquet Francis il y a cinq ans. Alors que la pandémie est venue tout bousculer, le couple a tout de même réussi à se tirer d’affaire grâce à son service de découpe de bœufs et d’originaux.

Mais la pandémie s’étire en longueur et il apparait peu probable que les rassemblements propices à des soupers de groupe soient de retour dans un horizon à court terme. Pour assurer sa pérennité, l’entreprise a choisi de diversifier ses opérations.

« Beaucoup de gens nous ont demandé pourquoi on ne se lançait pas dans les mets préparés. On y a réfléchi longuement et comme nos produits sont déjà disponibles à Québec grâce à notre partenaire Bleu Nature, on savait qu’il y a une demande », explique David Séguin.

Agrandissement

Banquet Francis a donc entrepris des démarches pour obtenir son accréditation C1, qui lui permet de vendre ses produits partout. L’entreprise procédera également à un agrandissement de ses locaux pour y ajouter une salle de production, une salle de congélation et une salle de nettoyage.

Déjà, Banquet Francis a fait des démarches auprès du supermarché IGA Lamontagne et fille de Saint-Félicien ainsi que de la poissonnerie Le Gaspésien de Dolbeau-Mistassini afin de pouvoir y distribuer ses produits.

On prévoit mettre en marché tourtière, tourtine, pâtés de viande et de poulet, saucisse fraîche ainsi que différents types de tartes, dont la tarte au sucre et aux bleuets.

« Les banquets, c’est notre raison d’être et ça va le demeurer, c’est ce qui nous motive et ce qu’on aime faire. Mais il faut se diversifier pour continuer à vivre et être capable de passer à travers une crise comme celle-là », précise Manon Turcotte.

Diversification

Cette diversification permettra aussi à Banquet Francis d’offrir davantage d’heures de travail à son personnel. Les banquets étant par nature un domaine de périodes fortes suivies de temps morts, la confection de produits tiendra l’équipe occupée.

Les travaux d’agrandissement devaient débuter cette semaine pour une livraison vers la fin de juillet. L’entreprise pourra continuer d’opérer pendant la construction.

« C’est un peu un saut dans le vide que l’on fait. On espère que les gens répondront présents. En achetant un produit local, c’est une famille d’ici à qui l’on permet de vivre. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Micheline Niquet
Micheline Niquet
7 jours

Je suis tellement fière de cette initiative! Nous profiterons de vos talents et de votre expérience. Bonne continuité et un franc succès à vous deux !
Toute mon admiration ma belle MANON