Mardi, 27 février 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 57 s

Péribonka mise sur ses atouts touristiques

Denis Hudon
Le 13 mars 2023 — Modifié à 16 h 40 min le 13 mars 2023
Par Denis Hudon - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Péribonka mise sur ses atouts touristiques

Avec la reconstruction du pont sur la rivière Moreau prévue l’an prochain et un réaménagement du tracé de la Véloroute des Bleuets dans sa municipalité, la mairesse Guylaine Proulx de Péribonka anticipe déjà un afflux de cyclotouristes dans les prochaines années.

« Ça va rendre cette portion du circuit de la Véloroute beaucoup plus sécuritaire et il passera beaucoup plus de gens à vélo dans notre municipalité. Parce que jusqu’à maintenant, on était le parent pauvre de cette infrastructure », lance Guylaine Proulx.

Alors que plus de 330 000 cyclistes empruntent annuellement la Véloroute des Bleuets, la mairesse indique que pour Péribonka, c’est environ 20 000 passages.

Misant sur ses infrastructures touristiques modernes, Péribonka se positionne de plus en plus comme une destination incontournable autour du lac Saint-Jean.

Et avec le nouveau Musée Louis-Hémon maintenant au cœur de la municipalité, Espace Péribonka qui regroupe sous un même toit plusieurs organisations et services et la nouvelle caserne de pompier, la mairesse Proulx voit un bel avenir pour sa municipalité.

« On est vraiment dans la phase finale qui nous mènera à terme en 2024, après des investissements de 16 M$. C’est majeur pour une localité comme la nôtre ».

Par ailleurs, la crémerie aménagée l’an dernier au presbytère a connu un succès au-delà des espérances.

« C’est un succès complètement fou. Il s’est réalisé au cours de l’été pas moins de 20 000 transactions à la Crémerie Péri. On est très heureux de la réponse du public et on souhaite ouvrir plus tôt cette saison ».

Nouveau développement domiciliaire

La mairesse est satisfaite par ailleurs de la dernière saison du restaurant Bistr’eau, géré l’an passé par la microbrasserie Le Coureur des bois.

« L’engouement est là, mais comme on le sait, le domaine de la restauration vit une période difficile avec la pénurie de main-d’œuvre. En ouvrant quatre mois dans l’année, ce n’est pas très rentable, mais il fait ses frais. »

Autre chantier d’importance pour la mairesse Guylaine Proulx, le développement domiciliaire.

Ainsi dans le secteur de la rue Villeneuve, non loin du camping municipal, la Municipalité développe un autre secteur pour accueillir de futurs résidents.

« Ce nouveau développement comprend onze terrains, dont quatre sont déjà vendus. Ce qui est intéressant aussi, c’est qu’on peut amener l’aqueduc. Ce ne sera pas possible pour les égouts, les gens devront avoir une fosse septique. On veut commencer les travaux dès avril. »

Guylaine Proulx souhaite qu’un promoteur puisse y construire des logements, pour des familles, mais aussi pour les aînés.

Péribonka a déjà une garderie (CPE Les Renardeaux) qui loge dans un HLM, à l’arrière du presbytère.

« Il y a une belle cohabitation avec les enfants et les personnes âgées. On a besoin de services de la sorte et de logements si on veut accueillir de nouveau résidents. »

Enfin, un projet à venir consistera à refaire la promenade en bois qui longe la Péribonka au cœur du village.

« Disons qu’elle a besoin de beaucoup d’amour », conclut la mairesse.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES