Un couple n’en peut plus de voir des véhicules atterrir dans leur cour

Photo de dhudon
Par dhudon
Un couple n’en peut plus de voir des véhicules atterrir dans leur cour
(Photo : Trium Médias - Denis Hudon)

Trois accidents spectaculaires en moins de six mois à l’intersection du rang Saint-Joseph et de la route Sainte-Marguerite-Marie, en direction de Vauvert, font craindre le pire à un couple, dont la résidence est située tout juste en face.

Josée Gagné et Steeve Beaulieu craignent de se faire happer par une automobile ou pire encore par un fardier, lorsqu’ils sont sur leur terrain. Depuis que deux accidents, qui auraient pu avoir des conséquences encore plus graves, sont survenus en novembre 2021 et le plus récent le 16 juin dernier, le couple se méfie.

On apprend en dernière heure qu’un troisième accident est survenu dans les derniers jours. Un autre véhicule, conduite par une dame, a raté le virage et s’est retrouvé sur le terrain du couple, tout près de leur patio.

Arrivé à l’intersection en forme de « T », soit on vire à droite vers Sainte-Marguerite, soit on vire à gauche pour emprunter le rang Saint-Joseph.

« La signalisation est inadéquate. Il y a un panneau d’arrêt du côté du rang Saint-Joseph, mais pas de l’autre côté sur la route qui mène à Sainte-Marguerite-Marie. C’est un virage à 90 degrés et quand un véhicule arrive trop vite, il passe tout droit et se retrouve sur mon terrain », raconte Steeve Beaulieu.

Le 16 juin dernier, Josée Gagné suivait un fardier de dix roues, chargé de pierres, alors qu’elle approchait de sa maison.

Danger constant

« J’étais au volant de mon auto et je suivais le camion juste en avant de moi. Il est arrivé beaucoup trop vite au virage. Il est passé tout droit et a poursuivi sa course jusqu’à ma rangée d’arbres dans le fond de ma cour, environ 140 pieds plus loin. Il a même arraché un gros arbre presque à mi-chemin et a quand même continué sa course plusieurs mètres plus loin. Si on avait été dans sa ligne, sur notre terrain, on se faisait tuer, c’est certain », s’inquiète Josée Gagné.

Heureusement, personne n’a été blessé, mais le conducteur du camion de terrassement a eu la peur de sa vie. L’entrepreneur a toutefois pris à sa charge la remise en état du terrain du couple, à la suite de cet accident.

Et tout récemment, une dame au volant de son auto a elle aussi manqué le virage et s’est retrouvée sur le terrain du couple Gagné-Beaulieu. L’auto a arrêté brusquement sa course folle plusieurs dizaines de mètres plus loin, entre deux arbres. La conductrice qui était seule à bord du véhicule, a dû être transportée à l’hôpital en ambulance.

Là encore, si les propriétaires de la maison s’étaient retrouvés dans leur cour, à cet endroit précis, nul ne peut dire ce qu’il serait advenu d’eux.

Partager cet article