Un complexe serricole à Dolbeau-Mistassini ?

Serge Tremblay
Un complexe serricole à Dolbeau-Mistassini ?
Dolbeau-Mistassini fera réaliser une étude de préfaisabilité pour examiner les avenues de développement d’un complexe serricole visant à contribuer à l’autonomie alimentaire du milieu. (Photo : Pixabay)

Un complexe serricole pourrait potentiellement voir le jour à Dolbeau-Mistassini. L’administration municipale a commandé une étude de préfaisabilité afin de trouver des scénarios envisageables.

La Ville a retenu les services de la firme Innovagro Consultants au coût de 27 000 $ afin de réaliser cette étude de préfaisabilité qui est supportée financièrement pas le gouvernement du Québec.

« C’est un projet de complexe serricole qui serait un peu sous forme de motel, c’est-à-dire qu’il serait possible de louer un espace pour cultiver douze mois par année. L’étude va nous permettre de connaître le potentiel de notre milieu et aussi la forme exacte qu’un tel projet pourrait prendre », explique le maire, Pascal Cloutier.

Même si le projet demeure très embryonnaire, le maire précise que l’on ne se situe pas du tout dans les mêmes paramètres que les Serres Toudra. Un éventuel complexe serricole serait davantage tourné vers une culture diversifiée sur de petites surfaces avec une mise en marché locale.

« Ce serait pour une production qui vise à contribuer à l’autonomie alimentaire et faire en sorte que l’on soit moins tributaire des marchés extérieurs. C’est l’enligne que prends le gouvernement et c’est pour cette raison qu’il y a du financement de disponible. »

Le projet s’inscrit dans une perspective à long terme, mais l’administration municipale s’attend à pouvoir obtenir l’étude de préfaisabilité assez rapidement.

Plus largement, l’étude de préfaisabilité tentera d’identifier des initiatives locales permettant de contribuer à une plus grande autonomie alimentaire.

Réfection d’infrastructures

Par ailleurs, la Ville de Dolbeau-Mistassini enclenche d’importants travaux de réfection des infrastructures d’eau et d’égouts sur les rues des Sapins et des Lauriers, de même que sur la 4e avenue et sur la rue du Moulin.

Les élus ont octroyé pour plus de 390 000 $ en contrats d’ingénierie et de service de laboratoire lors de la dernière séance du conseil municipal en vue de la concrétisation de ces projets.

Les travaux, qui se réaliseront en 2021, consistent à refaire les conduites d’aqueduc, le réseau d’égout ainsi que la chaussée par la suite.

« On l’avait dit lors du budget, il y aura beaucoup de travaux d’infrastructures cette année et ce sera la même chose au cours des années suivantes. On est rendu là et on n’y échappera pas », a souligné le maire.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires