Un atelier qui gagnerait à être connu

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
Un atelier qui gagnerait à être connu
Nathalie Simard, chef en réadaptation, et Édith Tremblay, éducatrice spécialisée, croient énormément aux bienfaits apportés par les activités de l’Atelier DITSA. (Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

L’Atelier DITSA de Dolbeau-Mistassini, situé sur la 8e Avenue, est un peu comme un secret bien gardé. On passe devant sans savoir ce qui s’y fait, mais on peut pourtant s’y procurer différents produits et ainsi encourager les personnes avec un handicap intellectuel ou un trouble du spectre de l’autisme qui y travaillent.

Pantalons et chandails de coton ouaté, t-shirts, napperons avec pochette pour les ustensiles, sacs tout usage, sacs à vin, coussins, l’équipe de l’Atelier DITSA produit bon nombre d’items qu’il est possible de se procurer à très bon prix.

Le tout est fait avec des échantillons de tissus récupérés, des vêtements inutilisés et autres produits qui obtiennent ainsi une seconde vie.

« La communauté nous aide en faisant don d’échantillons de tissus et les gens de la Saint-Vincent-de-Paul nous remettent des jeans qu’ils n’ont pas vendus. C’est un réseau d’entraide qui nous permet de continuer et en même temps, c’est du développement durable », mentionne Édith Tremblay.

Les gens qui fréquentent l’Atelier DITSA fabriquent différents produits à l’atelier de couture.

Appui des entreprises

Et des entreprises du milieu font également confiance aux usagers de l’Atelier DITSA. Le Service d’outillage Normandin a passé une commande de 500 chandails en coton ouaté avant les Fêtes. La Librairie Centrale commande autour d’une cinquantaine de sacs confectionnés à l’atelier chaque année.

Ce que la plupart des gens ignorent, cependant, c’est qu’ils peuvent arrêter à l’Atelier, situé sur la 8e avenue, afin de faire quelques achats. Il suffit de sonner à l’entrée et on vous ouvrira la porte.

D’ailleurs, l’atelier tente toujours d’avoir un bon inventaire en réserve. L’intervenante en couture Lyne Sauvageau, impliquée dans l’atelier depuis plus de 20 ans, s’assure que tout tourne rondement. Et elle est fière de ses protégés.

Une étiquette qui résume tout en quelques mots : Fabriqué avec cœur.

« On voit une évolution, c’est incroyable! Ils partent de petits et vont plus loin étape par étape. Quand ils deviennent trop bons dans une tâche, on leur en donne une autre pour qu’ils développent une nouvelle compétence. »

Comme quoi derrière le travail, il y a surtout de l’humain.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Stephanie trottier Auteurs de commentaires récents
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Stephanie trottier
Invité
Stephanie trottier

Super beau projet! Bravo!