On peaufine l’expérience quad sur la P-49

Serge Tremblay, journaliste de l'initiative de journalisme local
On peaufine l’expérience quad sur la P-49
Le développement d’une expérience quad bonifiée sur la P-49 sera, à terme, porteuse de retombées économiques intéressantes pour le haut du lac. (Photo : courtoisie - D. Gobeil)

La Passerelle du 49e (P-49) a certes séduit les motoneigistes, mais on entend bien réserver le même sort aux quadistes. L’année 2020 permettra de franchir de nouvelles étapes en vue de proposer une expérience quad accrue sur ce sentier et ainsi engendrer des retombées économiques additionnelles.

Le gravelage de la P-49 sera réalisé au cours de 2020, ce qui permettra d’améliorer grandement la surface de roulement dans certains secteurs. Un bout de sentier en milieu humide dans le secteur de Normandin fera aussi l’objet de travaux pour le rendre praticable.

Autres travaux d’importance, on ajoutera un porte-à-faux sur un pont propriété de Produits forestiers Résolu situé sur la rivière Ouasiemsca, près de Girardville. Cette nouvelle infrastructure viendra bonifier la sécurité des usagers puisqu’ils auront désormais une voie réservée pour traverser la rivière.

Le porte-à-faux d’une longueur de 129 m sera également utilisé l’hiver par les motoneigistes, évitant ainsi de traverser directement sur la rivière.

Faire des gains

« Là où on peut faire des gains à terme, c’est auprès des quadistes. Le quad, c’est l’été et aussi à l’automne. Pour l’hébergement, la restauration, les services d’essence, si tu as du quad, tu gagnes peut-être quelques semaines de plus d’opération », mentionne Dominique Gobeil, directeur général du Parc régional des Grandes-Rivières du lac Saint-Jean.

La saison de motoneige dure un peu plus d’une quinzaine de semaines. Avec un bon influx de quadistes, on pourrait atteindre de 30 à 40 semaines d’opération dans l’année, un gain substantiel.

« Ici, on a beaucoup d’amateurs de quad qui en font à leur chalet, mais on connaît un peu moins les quadistes en sentier. Ce sont de gros groupes qui débarquent et qui laissent une marque dans l’économie. »

2021

Comme l’année 2020 sera mise à profit pour peaufiner la P-49, c’est plutôt vers la saison 2021 qu’il faudra se tourner pour promouvoir le sentier et tirer profit d’une présence accrue des quadistes.

« En 2020, on travaille vraiment sur la qualité de l’expérience estivale quad. En faisant cela, on viendra aider à peu près tout le monde dans un contexte de relance. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires