Les motards sous la loupe de la commission Charbonneau

Les motards sous la loupe de la commission Charbonneau
(Photo archives)

Le sergent-enquêteur Alain Belleau de la Sûreté du Québec a témoigné mercredi à la commission Charbonneau, en alléguant que les motards criminalisés ont été forcés d’infiltrer l’économie légale en raison des enquêtes menées sur eux.

«Les enquêtes conjointes, le partenariat, le [fisc] qui s’intéresse aux Hells Angels, à leur train de vie, à leurs activités financières, en même temps que les produits de la criminalité, ça les a obligés à changer leurs façons de faire», a affirmé le spécialiste du renseignement criminel sur les motards depuis 2006.

Il a expliqué comment fonctionnait la structure des Hells Angels et son témoignage se poursuivra en détails jeudi. La présence de M. Belleau cadre dans le second volet de la commission, soit l’étude «de possibles activités d’infiltration de l’industrie de la construction par le crime organisé».

Plus précisément, la commission cherche à prouver l’intérêt pour le crime organisé d’acquérir des entreprises où le contrôle dans des secteurs donnés de l’industrie. Le témoignage d’Alain Belleau pourrait par exemple permettre de mieux comprendre les liens entre l’ancien dirigeant de la FTQ-Construction, Jocelyn Dupuis, et le Hells Angels Normand «Casper» Ouimet, arrêté lors de l’enquête Diligence.

Le témoignage de M. Belleau devrait durer encore une partie de l’avant-midi jeudi. Le reste de la journée sera consacré à l’audition de diverses requêtes, dont plusieurs risquent d’être entendues sous ordonnance de non-publication.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des