Les élus en faveur de la capitale mondiale du bleuet sauvage

Les élus en faveur de la capitale mondiale du bleuet sauvage
Le plan de développement touristique adopté par la ville de Dolbeau-Mistassini prévoit faire du Festival du bleuet un événement de portée internationale

À la dernière séance du conseil de ville de Dolbeau-Mistassini avant les élections du 3 novembre prochain, les élus ont adopté les grandes orientations d’un plan de développement touristique. Le plan adopté oriente le développement touristique autour de quatre axes à savoir : Dolbeau-Mistassini pôle d’accueil, de services et d’activités, capitale mondiale du bleuet sauvage, ville de nature et d’écotourisme et ville de culture et de patrimoine.

En adoptant le plan les élus ont par ailleurs laissé au nouveau conseil le soin de déterminer les actions précises et les budgets qui seront alloués à leur réalisation. « Ce plan se veut le fruit d’une consultation et représente les grandes orientations autour desquelles on devra faire le développement touristique » a indiqué le maire Georges Simard, précisant qu’il appartiendra aux membres du nouveau conseil à adopter les dépenses et les priorités de travail.

Moyens

Parmi les propositions mises de l’avant, le plan comprend la création d’un organisme sans buts lucratifs, Tourisme Dolbeau-Mistassini, qui verra à promouvoir l’identité touristique de Dolbeau-Mistassini, coordonner les efforts du milieu pour développer l’industrie et s’assurera de la mise en oeuvre du plan. La décision de procéder à la création de cet organisme et à l’embauche du personnel requis reviendra donc au nouveau conseil, selon les propos tenus par les conseillers et le maire.

Faire de Dolbeau-Mistassini la capitale mondiale du bleuet sauvage s’inscrit au départ dans une stratégie identitaire, soit déterminer une image de marque. On entend positionner le Festival du bleuet au niveau international, créer un centre d’interprétation du bleuet sauvage, établir un circuit gourmand où le bleuet sera à l’honneur. Une programmation d’activités de cueillette et de visites devrait aussi être mise de l’avant pour démontrer que Dolbeau-Mistassini est un pôle stratégique du bleuet sauvage.

Au niveau de l’axe de développement nature et écotourisme, le plan suggère de poursuivre le développement du Parc de la Pointe-des-pères, que Dolbeau- Mistassini soit le pôle d’accueil du parc régional des Grandes-Rivières, de positionner le Centre touristique Vauvert-sur-le-lac Saint-Jean sur quatre saisons, faire la promotion et le développement du tourisme nautique, balnéaire et fluvial, implanter un centre de formation plein-air à Pointe-Racine. —J.S.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des