Le haut du lac subit également des dommages

Le haut du lac subit également des dommages
À Vauvert

L’état des berges du lac Saint-Jean a suscité son lot de réactions alors que les forts vents de la dernière semaine ont accentué l’érosion, causant passablement de soucis à certains propriétaires riverains. Dans le haut du lac, le secteur Vauvert a lui aussi été touché alors que le secteur Saint-Méthode s’en est relativement bien tiré.

« On a eu des dégâts, oui. Les dégâts sont peut-être moins importants que dans d’autres endroits qui ont été plus frappés par les vents, mais il y a des secteurs mal en point. Dans le secteur de l’Amicale, le vent a été assez désastreux. L’érosion a mangé 25 à 30 pieds de berges en deux jours », a expliqué le président de la Ligue des propriétaires de Vauvert, Gilles Morissette.

Celui-ci précise que Rio Tinto Alcan (RTA) a prévu des opérations de rechargement dans le secteur de Vauvert au cours de l’hiver, mais doute qu’on parvienne à obtenir du rechargement d’urgence. « À la Ligue des propriétaires, on fait des démarches dans le but d’obtenir du rechargement non prévu. Malheureusement, tant que la situation ne dépasse pas les bornes fixées par RTA, on sait qu’ils ne bougent pas », souligne M. Morissette, ajoutant que la Ligue irait néanmoins de l’avant avec ses demandes.

Saint-Méthode

Dans le secteur Saint-Méthode, la situation est demeurée relativement stable. « Nous, c’est le vent d’est qui nous cause des problèmes. Comme ce n’est pas ce vent qui a soufflé, on a été épargné », a précisé Robin Boudreault, président du Club des Pins.

 

Même son du cloche du côté du Chemin de La Pointe, où le vice-président du Club du Chemin de La Pointe, Martin Pagé, a indiqué ne pas avoir constaté de dommages.

Si les événements des derniers jours n’ont pas ou peu affecté Saint-Méthode, Robin Boudreault affirme que la situation demeure problématique. « Dans le secteur du Chemin du Lac, l’endroit est très endommagé. Le lit de la rivière se déplace vers les terrains des propriétaires et il n’y a plus de plage », a-t-il souligné.

Ce dernier rappelle que du rechargement a été effectué par RTA dans le secteur au cours des dernières années et qu’il doit y en avoir au cours de l’hiver. —S.T.

Partager cet article