La Petite ferme à Orace : propager l’amour des animaux

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
La Petite ferme à Orace : propager l’amour des animaux
Gérald Villeneuve et Guylaine Villeneuve-Paré ont une belle complicité avec leurs animaux. (Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

On les croise tout l’été dans différents événements, tout souriant, en compagnie de leurs petits animaux. Gérald et Guylaine, de la Petite ferme à Orace, communiquent jour après jour leur amour débordant pour les animaux.

« J’ai toujours eu des animaux et passer une journée sans eux, je trouve ça difficile. Depuis que je suis avec Guylaine, ça s’est empiré. On n’est pas capable de se freiner, on en a toujours plus! », lance Gérald Villeneuve, propriétaire de la Petite ferme à Orace avec sa conjointe Guylaine Villeneuve-Paré.

Posséder quelques petits animaux, c’est une chose, mais Gérald et Guylaine ont poussé le tout à un autre niveau. Chats, chiens, oies, chèvres, alpagas, chevaux, dindes royales, cochons, lapins, poules, canards et bien d’autres… ils ont un peu de tout. À vrai dire, ils ne tiennent pas le compte.

« On va dans les encans et on a plusieurs contacts. Chaque année, on tente d’ajouter un petit quelque chose, d’avoir des nouveautés », souligne Guylaine.

Et la vaste majorité des animaux ont leur nom et y répondent. Simplement à rentrer dans l’étable et à entendre les petites chèvres accueillir les propriétaires, on comprend le lien qui se tisse.

Qui n’aurait pas envie de flatter cette belle petite bouille!

Enfants

Pour le couple, il y a bien sûr l’amour des animaux, mais aussi le plaisir de partager cette passion, surtout avec les enfants. L’été, la Petite ferme se déplace d’événement en événement avec ses animaux et reçoit des groupes à la ferme située dans le rang St-Joseph, à Dolbeau-Mistassini.

« Ce que j’aime, c’est de voir les enfants avec les animaux et leur regard. De les embarquer sur le dos d’un petit cheval pour la première fois et de voir leur sourire. Même les adultes, on voit que ça les anime », précise Guylaine.

C’est la raison pour laquelle, même si d’un point de vue monétaire ce n’est pas un volet majeur pour la ferme, que les propriétaires continuent de se déplacer. Même l’hiver, certaines sorties sont à l’horaire lorsque la température le permet.

« L’hiver, on aime bien ça, car c’est plus tranquille. L’été, avec les fruits et légumes et la ferme, c’est du 7 jours sur 7, mais l’hiver c’est un beau moment pour sortir », confie Gérald.

Orace

Pour la petite histoire, Orace, qui a donné son nom à la ferme, était un chien que possédait le couple. Un petit épagneul japonais qui était un sacré numéro à la ferme.

« C’était un petit chien qui, chaque jour, faisait le tour de tous les animaux pour aller les voir. Nous l’avons eu dix ans et il a fait ça tout le temps qu’on l’a eu. C’est pour ça que c’est la Petite ferme à Orace! »

Partager cet article