La minicentrale de Val-Jalbert menacée de saisie

La minicentrale de Val-Jalbert menacée de saisie
Minicentrale de Val-Jalbert.

JUSTICE. La firme Cegerco a publié un avis d’hypothèque légale contre la minicentrale de Val-Jalbert pour un montant impayé de près de 1,4 million de dollars sur des travaux de construction menés pour le compte d’Énergie Hydroélectrique Ouiatchouan (EHO).

Le préavis d’exercice d’un droit hypothécaire a été déposé par Cegerco en date du 8 juin pour la réclamation d’un montant de 1 394 214 $, plus frais et intérêts. EHO possède 60 jours pour régler la créance, sans quoi Cegerco entend exercer son droit de vendre l’immeuble sous contrôle de justice.

Concrètement, l’hypothèque légale permet à l’entreprise ayant pris part à la construction ou la rénovation d’un immeuble de protéger les créances qui lui sont dues. Ce type d’hypothèque prend préséance sur toute autre hypothèque et assure donc le paiement en priorité sur une éventuelle vente sous contrôle de justice.

Rien d’inquiétant

Du côté de la Société de l’énergie communautaire du Lac-Saint-Jean, on souligne qu’il s’agit d’une procédure légale qui n’a rien d’inquiétant. « C’est une procédure tout à fait normale. Cegerco nous réclame un montant plus élevé que le contrat et de notre côté, on estime que cette réclamation est trop élevée. Il y a des négociations et ce n’est rien d’alarmant », explique Alexandre Gauthier, agent de liaison à la Société de l’énergie communautaire du Lac-Saint-Jean.

« Il y a une procédure de négociation qui a cours et ça va se terminer avec une entente sur on montant X à un moment donné. Nous, on souhaite que ce montant soit inférieur alors qu’eux veulent davantage. C’est comme toute négociation », ajoute-t-il.

Alexandre Gauthier n’a pas voulu divulguer le montant qu’EHO estime devoir payer à Cegerco. « C’est quelque chose qui se fait à l’interne. Je peux confirmer qu’il y a une procédure de négociation, mais on ne négociera pas sur la place publique », affirme-t-il.

Celui-ci ajoute qu’en aucun cas cette situation ne viendra compromettre la rentabilité de la minicentrale de Val-Jalbert.

Énergie hydroélectrique Ouiatchouan regroupe le Pekuakamiilnuatsh Takuhikan, les MRC de Maria-Chapdelaine et du Domaine-du-Roy et la municipalité de Chambord.

À lire également:

La minicentrale inaugurée en grande pompe

Partager cet article