La Clinique auditive Gagné Bélanger en pleine expansion

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
La Clinique auditive Gagné Bélanger en pleine expansion
Michael Bélanger et Marie-Pierre Gagné, copropriétaires de la Clinique auditive Gagné Bélanger, sont ici en compagnie de Loraine Talbot, audioprothésiste qui s’est jointe à leur équipe. (Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

À peine deux ans après avoir ouvert ses portes à Dolbeau-Mistassini, la Clinique auditive Gagné Bélanger prend de l’expansion en s’installant à Roberval. Des investissements totaux de près 1,2 M$ sur deux ans.

Les propriétaires Michael Bélanger et Marie-Pierre Gagné ont un parcours d’entrepreneurs atypique. Le couple a décidé de changer de vie du tout au tout il y a quelques années an allant conjointement suivre la formation technique d’audioprothésiste.

« Pour nous, il était clair que l’on voulait revenir au Lac après avoir compléter notre formation. C’était le but de la décision que l’on a prise, de revenir ici et d’être nos propres patrons », explique Michael Bélanger.

Investissement

Un investissement de plus de 500 000 $ a d’abord été réalisé afin d’ouvrir une première clinique à Dolbeau-Mistassini.

« On a fait l’acquisition d’équipements dernier cri pour être à la fine pointe. Là où on a suivi notre formation, à La Pocatière, on était dans un établissement flambant neuf avec de la haute technologie alors on a voulu y aller avec les mêmes équipements. »

L’entreprise est à finaliser l’ouverture de sa seconde clinique, à Roberval, après avoir réalisé l’acquisition de l’édifice de l’ancien Planète Poutine, un investissement de plus de 600 000 $ en incluant les équipements et les améliorations locatives.

« Il fallait passer à l’action dès maintenant. J’ai 47 ans, alors si j’attends d’être dans ma zone de confort avant d’ouvrir une seconde clinique, je vais être rendu dans la cinquantaine et ça ne me tentera peut-être plus. Pour moi et ma conjointe, c’était le bon moment! »

Cette chambre est parfaitement isolée de sorte que l’on entend que le silence à l’intérieur. Les tests y sont menés avec des appareils de haute technologie.

Audition

Contrairement à ce que l’on serait porté à croire, ce ne sont pas que les personnes âgées qui ont besoin de prothèses auditives. La majorité de la clientèle est composée de gens dans la cinquantaine ou qui viennent de prendre leur retraite.

Les jeunes, qui ont souvent le casque d’écoute sur la tête ou les écouteurs aux oreilles, subissent également très tôt une perte d’audition sans s’en rendre compte.

« Les jeunes d’aujourd’hui peuvent parfois avoir l’oreille que leurs parents avaient dans la quarantaine ou la cinquantaine. C’est important de faire le dépistage très tôt. »

À cet égard, la Clinique offre gratuitement l’examen et a même fait l’acquisition d’un appareil pour le test de dépistage néonatal.

« Les jeunes sont sensibilisés très tôt à l’importance de faire attention à leurs dents et à leurs yeux, mais jamais à leurs oreilles. Pourtant la sensibilité auditive est importante », souligne Marie-Pierre Gagné.

La clinique de Roberval est opérationnelle et une ouverture officielle aura lieu ultérieurement.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des