Heureusement, la ceinture de glace protège les berges du lac Saint-Jean

Heureusement, la ceinture de glace protège les berges du lac Saint-Jean

VENTS VIOLENTS. Présentement, le lac Saint-Jean est déchaîné avec notamment des rafales de vent de plus de 70 kilomètres/heure. Heureusement, dans le secteur de St-Henri-de-Taillon, Pointe Wilson, St-Gédéon et Métabetchouan, le froid des derniers jours a permis la formation d’une ceinture de glace qui protège en partie les berges.

Tous les résidents autour du lac Saint-Jean ont présentement un œil sur le lac. Officiellement, selon le site Internet d’Énergie Électrique, division de Rio Tinto Alcan, le lac Saint-Jean affiche un niveau autour de 15,20 pieds. (Il était de 16,25 à la même date l’an dernier, soit un pied plus élevé.)

Cependant, les prévisions météorologiques d’Environnement Canada sont loin d’être encourageantes:

Pour cet après-midi: « Faible neige intermittente. Vents du sud-ouest de 30 km/h avec rafales à 50 augmentant à 50 avec rafales à 70 cet après-midi. Températures à la baisse pour atteindre moins 4 cet après-midi. »

Ce soir et cette nuit: « Faible neige intermittente. Vents du sud-ouest de 50 km/h avec rafales à 70 devenant d’ouest à 30 avec rafales à 50 ce soir. Minimum moins 7. »

Et ça risque de se poursuivre demain mercredi: « Généralement nuageux. Vents d’ouest de 30 km/h avec rafales à 50 devenant légers tôt en soirée. Températures stables près de moins 6. »

Impacts

« Dans notre secteur, on est chanceux car la ceinture de glace protège en partie les berges. Cependant, à vue d’œil, j’estime entre 5 et 6 pieds de haut les vagues qui déferlent présentement sur les berges. Ce n’est vraiment pas le temps d’aller se promener en canot sur le lac », nous soulignait lors d’un entretien téléphonique vers 13 h 30, Éric Scullion, qui réside depuis plus de 20 ans sur le bord du lac dans le secteur de St-Henri-de-Taillon.

Associé à Riverains 2000 comme recherchiste, Éric Scullion en connait un grand bout sur le lac St-Jean et le programme de stabilisation des berges.

Ce dernier constate que, contrairement à l’an dernier, on doit accorder à RTA qu’ils gèrent le lac d’une façon un peu plus sécuritaire, soit un pied plus bas en moyenne.

Notamment, le niveau du lac a été abaissé de quelques pouces ces derniers jours comme pour faire face à cette tempête de vent qui nous vient directement des États-Unis.

Il a transmis au Journal Le Lac-St-Jean les photos du lac déchaîné qui accompagnent ce texte et qui ont été prise en fin d’avant-midi.

« Ce matin le lac était relativement calme avec des vagues de moins de deux pieds. Mais le vent s’est levé et là, c’est une véritable tempête », souligne-t-il.

Rappelons que le principe de la ceinture de glace est un phénomène typique de certains secteurs autour du lac, là où la profondeur d’eau n’est pas majeure en bordure de plage. Ce phénomène se produit en majeure partie dans le secteur Ouest entre Pointe-Taillon et Métabetchouan. Cependant, dans le secteur de Chambord ou l’eau est beaucoup plus profonde à proximité des berges, le phénomène s’arrête.

Sous l’effet du froid, le sable fin gorgé d’eau se solidifie et les vagues qui viennent se poser dessus forment une couche additionnelle de glace qui sert de protection.

Présentement, cette ceinture de glace est bien présente dans le secteur de St-Henri-de-Taillon et Secteur Wilson notamment.

L’an dernier, cette ceinture s’était formée également autour du 20 novembre. Cependant, il y a eu du temps doux qui a fait fondre cette glace et lors des grands vents des 23 et 24 novembre, la vague avait pleine emprise sur les plages du secteur, avec les dégâts majeurs qui avaient été enregistrés.

Partager cet article