Gobeil Équipement Chicoutimi change de main

Photo de Jean Tremblay
Par Jean Tremblay
Gobeil Équipement Chicoutimi change de main
Dans l’ordre habituel : Marc-Antoine Dumas, Yan Laprise, Dave Bradette, Éric Galarneau-Néron et Ruth Simard. À l’arrière Simon-Olivier Dumas. (Photo courtoisie)

Gobeil Équipement Chicoutimi passe aux mains du Groupe Jean Dumas Multiconcessionnaire et Dave Bradette. La vente a été conclue le lundi 3 octobre 2022, mais le montant de la transaction n’a pas été dévoilé. Avec cette transaction Gobeil Équipement Chicoutimi devient Jean Dumas Maximum Sport

Cette transaction marque une nouvelle page d’histoire pour cette entreprise. Gobeil Équipement Chicoutimi a été acquis en 2007 par Yan Laprise et Yves Galarneau. Ruth Simard et Éric Galarneau-Néron se sont ajoutés par la suite comme actionnaires. Quelques années plus tard, Yan Laprise a acheté les actions d’Yves Galarneau et est devenu l’actionnaire majoritaire.

« Ça faisait longtemps que je demandais à Yan de me vendre son entreprise. Finalement, en février dernier il m’a téléphoné pour discuter. Il était prêt. Éric Néron demeure le seul ancien actionnaire de l’entreprise », confirme Dave Bradette.

Une transaction qui consolide les 11 emplois existants et qui en plus permettra d’ajouter un autre employé au service des pièces.

Yan Laprise toujours en affaires

« En ajoutant Appalaches Performance à Saint-Georges-de-Beauce que j’ai vendu il y a trois ans, j’ai déjà eu quatre établissements à opérer et à gérer en même temps. Un moment donné il faut penser à soi. Je conserve mes deux entreprises à Dolbeau, Gobeil Équipement et Les Sports CGR Gaudreault », indique Yan Laprise.

Ce dernier confirme que plusieurs acheteurs s’étaient montrés intéressés par l’acquisition de Gobeil Équipement Chicoutimi.

« Deux autres désiraient m’acheter. J’ai choisi ces gens d’affaires parce que la structure financière et l’expertise des nouveaux actionnaires permettent d’assurer la pérennité de l’entreprise », ajoute-t-il.

Synergie des nouveaux propriétaires

D’origine, Dave Bradette avait l’intention d’acheter seul Gobeil Équipement Chicoutimi.

« J’étais prêt à me départir de mes intérêts dans les concessions automobiles où je suis actionnaire. Finalement, Jean Dumas m’a convaincu de conserver mes actions dans les garages et de s’associer à moi pour l’achat de Gobeil Équipement Chicoutimi », confirme-t-il.

« C’est le meilleur des deux mondes. Je conserve ce que j’avais tout en obtenant Gobeil Équipement. De plus, je m’entends très bien avec Jean et ses Fils, Simon-Olivier et Marc-Antoine Dumas. Chacun sait ce qu’il doit faire. Nous formons une équipe de propriétaires complète », affirme celui qui devient le nouveau président de l’entreprise de Chicoutimi.

Salle de montre à venir

À court terme les nouveaux gestionnaires n’ont pas de projets particuliers sur la table à dessin.

« Si on veut offrir à nos clients plus de marques, on n’a pas le choix. Il faudra grossir. Nous sommes situés à un endroit stratégique. Par contre si on pouvait un jour ajouter une salle de montre dans un autre secteur commercial très achalandé de Chicoutimi, ça augmenterait l’achalandage. »

Dave Bradette désire également implanter chez Gobeil Équipement Chicoutimi le modèle d’affaires du secteur de l’automobile.

« Dans l’automobile l’expérience de vente n’est pas la même que pour les produits récréatifs. On veut apporter une structure similaire chez Gobeil. C’est fini le temps où l’on achète une motoneige en signant sur le coin d’une table. »

Partager cet article