Été pluvieux : les touristes quand même au rendez-vous

Photo de dhudon
Par dhudon
Été pluvieux : les touristes quand même au rendez-vous
Les gagnants du concours Sur les traces de Maria Chapdelaine, le couple de Shawinigan Aurèle Pépin et Diane Houle, est tombé sous le charme des gens et des attraits de notre coin de pays. (Photo : Trium Médias - Denis Hudon)

Bien que Dame Nature ne soit pas des plus collaboratrices depuis le début de l’été, les touristes sont tout de même au rendez-vous dans notre coin de pays.

Conseiller en tourisme à la MRC Maria-Chapdelaine, Stéphane Daudelin ne s’attend pas à un achalandage très différent des autres années.

« On a enregistré un record pour la fréquentation des campings pendant la pandémie. Jusqu’à maintenant, les signaux qu’on a indiquent qu’on devrait connaître une bonne année touristique dans notre MRC. Le plus difficile est toujours d’attirer chez nous les touristes. Une fois sur place, ils ont le choix d’une foule d’activités et de découvertes. »

Quelques nouveautés cet été viennent bonifier l’offre touristique dans Maria-Chapdelaine, notamment les visites sur les lieux du tournage du film Maria Chapdelaine à Normandin. Même si cet attrait est en montre seulement pour l’été 2022, il y aura des retombées à long terme. Ainsi, la maison des colons (famille des Chapdelaine) sera déménagée dès l’an prochain pour être installée en permanence à Péribonka.

Les trois circuits sur la thématique des prétendants de Maria Chapdelaine est une autre nouveauté 2022 et pour le futur. Ils mettent en avant-plan François Paradis le coureur des bois, Lorenzo Surprenant le citadin et Eutrope Gagnon l’agriculteur. Chaque circuit est associé à des attraits à découvrir.

« Route touristique du Lac-Saint-Jean »

Sans être une nouveauté, l’autocueillette des petits fruits (bleuets, fraises, framboises, camerises et légumes de maraîchers) est mise de l’avant plus que jamais avec des activités structurées pour les touristes, en partenariat avec huit entreprises d’artisans locaux.

« Ce sont des activités familiales qui sont très prisées des enfants. Je peux dire que l’autocueillette est une activité qui marche bien et c’est très vendeur au bureau touristique de la MRC », indique Stéphane Daudelin.

Par ailleurs, Destination Lac-Saint-Jean, avec ses partenaires que sont les trois MRC et la communauté de Mashteuiatsh, a logé une demande au ministère du Tourisme pour désigner le tour du lac Saint-Jean comme Route touristique. La demande a été déposée officiellement il y a à peine quelques semaines.

« C’est un processus qui pourrait s’étendre sur deux ans, mais en bout de piste, cela aura des effets extrêmement stimulants pour notre industrie touristique jeannoise. Les répercussions seront non seulement à l’échelle nationale, mais aussi à l’international. Avec une telle désignation, Tourisme Québec devient un atout pour la promotion de notre offre touristique », poursuit Stéphane Daudelin, qui a hâte pour la suite des choses.

Visiteurs Shawiniganais sous le charme

Enfin, c’est un couple de Shawinigan, Diane Houle et Aurèle Pépin, qui a remporté le jeu-concours Sur les traces de Maria Chapdelaine. Ils ont pu visiter pendant sept jours les principaux attraits touristiques et participer à une foule d’activités dans la MRC Maria-Chapdelaine, un séjour d’une valeur d’environ 3 000 $.

Nos touristes lauréats sont totalement sous le charme du Pays de Maria Chapdelaine. Leur dernier séjour remontait à une vingtaine d’années.

« On n’a pas un coup de cœur, mais plusieurs. La Chute à l’ours, le lac à Jim, le Camping municipal à Péribonka, extraordinaires. L’Économusée Bilodeau est impressionnant. La Fromagerie La Normandinoise, la Chocolaterie des trappistes, on a tout aimé. Et on n’a pas fini encore de visiter. Les gens sont formidables, ils sont faciles d’approche. Ce n’est pas trois ni quatre, mais cinq Étoiles que je donne à notre séjour », dit Aurèle Pépin. Sa conjointe est tout autant admirative devant l’accueil des gens et la qualité des visites touristiques.

« On a découvert tellement de belles choses. On va revenir, c’est certain », renchérit Diane Houle.

 

Partager cet article