Développement d’hébergement : Le Domaine du Ranch poursuit sa croissance

Serge Tremblay Journaliste de l’Initiativede journalisme local
Développement d’hébergement : Le Domaine du Ranch poursuit sa croissance

En créant le Domaine du Ranch, Donald Fleury croyait certes à son projet, mais ne s’attendait pas à connaître autant de succès. L’entreprise passe à une nouvelle étape en développant un volet hébergement.

Et pas n’importe lequel hébergement : de petites chambres dans une rue à l’image du Far West. De quoi offrir un peu de dépaysement et casser la routine pour les visiteurs qui ont besoin de faire un arrêt dans le milieu.

Et la demande est là pour un hébergement puisque de nombreux motoneigistes en ont fait mention cet hiver en s’arrêtant au bar du Domaine du Ranch, qui sert également de relais de motoneige.

« Les motoneigistes nous en parlaient souvent, l’hébergement est un gros problème. Ils arrêtent ici et prennent quelques bières alors ce serait bien de pouvoir rester sur place, sinon il faut se rendre en ville pour trouver de l’hébergement », explique Donald Fleury.

Actuellement, on est à finaliser les travaux pour les premières unités. On compte un espace qui servira de magasin général, une cuisine commune avec poêle, réfrigérateur, laveuse et sécheuse, ainsi que trois unités d’hébergement.

« C’est un début, car je prévois une phase deux juste en face pour ajouter de l’hébergement additionnel. Je pense faire ça l’an prochain et je veux aussi une petite chapelle à l’arrière. »

Succès inattendu

L’entreprise connaît un succès qui dépasse de loin les attentes de son propriétaire. En hiver, les motoneigistes sont nombreux à avoir adopté ce relais à thématique western.

« Dès le premier hiver, on a vu que le côté relais motoneige était gagnant. Cet hiver, il n’était pas encore 13h que l’on était plein et ça faisait la file pour entrer à l’extérieur en attendant qu’une table se libère. Ce fut incroyable. »

Cet été, le volet camping semble vouloir prendre de l’ampleur. L’entreprise compte cinq saisonniers et affiche complet sur ses 14 emplacements pour quelques fins de semaine.

« Il fallait commencer à travailler le volet camping cette année et on a eu une très bonne réponse. Le FarWest’ival (un nouveau festival à Sainte-Jeanne-d’Arc) a été annulé en raison de la COVID, mais on va se reprendre l’an prochain. Ça va grandement nous aider à nous faire connaître. »

D’ailleurs, Donald Fleury prévoit ajouter une rue additionnelle à son camping l’an prochain, ce qui devrait permettre de développer sept terrains additionnels.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des