Des activités et un geste symbolique pour les 25 ans de la fusion de Dolbeau et Mistassini

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
Des activités et un geste symbolique pour les 25 ans de la fusion de Dolbeau et Mistassini
À l’initiative de Michel Boudreault, un citoyen de Dolbeau-Mistassini, un geste symbolique visant à souligner les 25 ans de la fusion a été posé jeudi dernier. (Photo : courtoisie)

La Ville de Dolbeau-Mistassini proposera quelques concours et activités thématiques dans le but de souligner les 25 ans de la fusion entre les deux entités. Le coup d’envoi a été donné la semaine dernière, avec le projet singulier du citoyen Michel Boudreault.

Pendant plusieurs mois, Michel Boudreault a tressé des lacets récupérés localement afin de créer une tresse longue de 2,2 km. Jeudi dernier, avec l’aide de bénévoles, il a déployé le tout entre les deux ponts qui relient les secteurs Dolbeau et Mistassini, en passant par le parc de la Pointe-des-Pères.

Un geste qui se voulait avant tout symbolique et qui permettait du même coup de lancer les activités qui se tiendront d’ici la fin de l’année pour souligner le regroupement des deux villes.

Pendant 10 semaines, à compter du 10 octobre, la Ville proposera par l’intermédiaire de sa page Facebook, un jeu-questionnaire sous forme d’image dont la localisation devra être identifiée. Ceux et celles qui obtiendront la bonne réponse pourront faire partie d’un tirage donnant droit à des chèques cadeaux d’une valeur de 100 $ chaque semaine.

Un concours de photographie sous le thème « Dolbeau-Mistassini, t’es belle » est aussi proposé. Les photographies, qui pourront être soumises jusqu’au 23 octobre, feront l’objet d’une analyse par un jury qui déterminera 25 finalistes. Ceux-ci verront leurs clichés exposés à L’Espace et remporteront un chèque cadeau de 150 $. Les trois vainqueurs se partageront quant à eux 1 650 $ en prix.

La Société d’histoire et de généalogie Maria-Chapdelaine sera aussi de la partie avec la création de différentes capsules-souvenirs entourant la fusion.

Un regroupement porteur

Vingt-cinq ans après la fusion, la plupart des sceptiques ont été confondus. La Ville de Dolbeau-Mistassini a pu avoir les moyens de ses ambitions grâce à ce regroupement, affirme le maire, André Guy.

« La Salle de spectacle Desjardins-Maria-Chapdelaine ou le Complexe sportif Desjardins sont des exemples de ce que l’on a pu réaliser pour nos citoyens. Jamais ces projets n’auraient été possibles sans la fusion. Notre ville est bien positionnée pour faire face aux défis de l’avenir et nous sommes un joueur capable de prendre notre place comme troisième ville en importance dans la région. »

Les anciennes villes de Dolbeau et de Mistassini ont fusionné officiellement le 17 décembre 1997. Le secteur Dolbeau avait accepté le projet de fusion à 93 % lors d’un référendum tenu le 5 juin 1994. Mistassini en a fait autant le 14 septembre 1997, et ce, avec un appui de 78,15 %.

Partager cet article