Denis Trottier veut un leader qui définira le pays du Québec

Denis Trottier veut un leader qui définira le pays du Québec

DÉFINIR LE QUÉBEC. Denis Trottier ne prend pas position quant à l’appui qu’il pourrait donner à un éventuel candidat à la chefferie du Parti Québécois. Participant au processus décisionnel qui établira les règles et règlements de cette course, Denis Trottier précise que le PQ devrait profiter de cette course pour que l’on jette les bases de ce que sera un Québec indépendant.

Prenant exemple sur ce qui vient de se passer en Écosse, Denis Trottier précise : « Le nouveau ou la nouvelle chef du Parti Québécoiois devra expliquer et décrire ce que sera un Québec indépendant au lieu de parler du moment où on fera un référendum ». Pour l’ex-député de Roberval à l’Assemblée nationale avant de savoir quand on achète sa maison il faut que l’on sache ce que l’on veut avoir comme maison. « Nous nous devons de proposer aux Québécois et aux Québécoises ce que sera la vie au sein d’un Québec indépendant, il appartient au futur chef de le définir de concert avec les membres », poursuit Denis Trottier.

S’attardant sur les qualités recherchées pour le nouveau ou la nouvelle chef, Denis Trottier retient qu’il ou qu’elle devra être mobilisateur. « Le nouveau chef aura quatre ans pour présenter aux électeurs une proposition claire sur un Québec indépendant en mobilisant les militants dans la démarche de formuler cette proposition », conclut Denis Trottier.

Partager cet article