Décalade : une quinzaine de téméraires tente l'expérience

Décalade : une quinzaine de téméraires tente l'expérience

FINANCEMENT. La division Lac-Saint-Jean de la Société canadienne de la sclérose en plaques a innové en réalisant une activité de décalade qui leur a permis de récolter 8 000 $.

Lors des deux jours de descente, cette fin de semaine à Dolbeau-Mistassini et à Roberval, une quinzaine de téméraires ont accepté de dépasser leurs limites. La décalade est le contraire de l’escalade. Plutôt que de gravir un mur en regardant le ciel, vous le descendez en regardant le sol.

Normand Bouchard, atteint de la sclérose en plaques depuis 17 ans, a même relevé le défi : « Je ne pensais pas être en mesure de faire mes trois descentes. La première est officiellement la plus difficile. Je pense que tous les participants peuvent le confirmer. Par la suite, on devient plus à l’aise et plus confiant. C’est vraiment une question de confiance et de dépassement », souligne-t-il.

Par cette activité, la division souhaitait innover. L’activité s’était déjà faite à quelques endroits et avait connu un succès enviable. Pour une première édition, les responsables sont satisfaits : « Il n’est pas facile d’attirer des participants quand l’activité est nouvelle. Nous espérons que les participants de cette année vont devenir des ambassadeurs et qu’ils reviendront l’an prochain en apportant avec eux des amis », ajoute M. Bouchard.

Partager cet article