Chalet du 49e : Notre-Dame-de-Lorette continue d’aller de l’avant

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
Chalet du 49e : Notre-Dame-de-Lorette continue d’aller de l’avant
Le maire Daniel Tremblay et la directrice générale Valérie Tremblay espèrent que l’hébergement en Coolbox attirera les regards au Chalet du 49e. (Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

La pandémie a beau modifier un peu la saison de motoneige, Notre-Dame-de-Lorette continue de développer et de peaufiner son concept au Chalet du 49e. De l’hébergement en Coolbox y est désormais disponible.

Le Chalet du 49e de Notre-Dame-de-Lorette a été identifié comme l’un des points les plus stratégiques sur la Passerelle du 49e. Son emplacement et son service d’essence en font une destination naturelle pour un arrêt pour bon nombre de motoneigistes.

« Nous avons été identifiés comme relais stratégique et avons obtenu 9 800 $ de la MRC pour ouvrir. Nous n’avons pas le droit d’ouvrir la cuisine, mais nous aurons une machine distributrice pour de la nourriture et notre service d’essence sera accessible », explique le maire, Daniel Tremblay.

Deux personnes seront toujours sur place afin d’assurer le suivi des consignes sanitaires et opérer la pompe à essence.

« C’est une logistique assez lourde d’opérer en période de COVID, ajoute la directrice générale, Valérie Tremblay. Il faut faire un nettoyage constant et nous devons limiter le nombre de places à 13 personnes. C’est compliqué, mais on ne voulait pas sauter une saison, car notre objectif est d’en venir à opérer deux longues saisons par année. »

Si les résultats sont au rendez-vous, Notre-Dame-de-Lorette souhaiterait créer un petit village de cinq Coolbox l’an prochain.

Coolbox

C’est donc dans l’optique de ne pas lever le pied sur le développement du Chalet du 49e que Notre-Dame-de-Lorette a décidé d’aller de l’avant avec une offre d’hébergement distinctive en partenariat avec Coolbox. Deux Coolbox ont été installées voisines du Chalet avec vue sur le lac Mathieu.

« Nous avions beaucoup de demandes dans les années antérieures et il n’y avait pas d’hébergement chez nous, il fallait référer les gens à Girardville. Maintenant, il y a les yourtes de l’Orée des Bois et nous avons aussi les Coolbox. Avec la COVID, on s’est questionné, mais c’est l’opportunité de se roder », souligne Valérie Tremblay.

Avec une expérience concluante, le site pourrait prendre de l’ampleur l’an prochain, ajoute le maire.

« Nous avons deux Coolbox cette année, mais on en voudrait cinq l’an prochain pour se faire un petit village. »

L’entente avec le promoteur derrière l’hébergement Coolbox prévoit que la gestion de la location est faite par Coolbox et que la municipalité s’occupe de l’entretien ménager et du service de déjeuner en mets préparés. La formule prévoit un partage des revenus entre les deux.

Le Chalet du 49e est ouvert sur 7 jours, de 9h30 à 16h30.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires