Candidat du PQ dans Roberval : Patrice Bouchard se positionne en régionaliste sans compromis

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
Candidat du PQ dans Roberval : Patrice Bouchard se positionne en régionaliste sans compromis
Patrice Bouchard. (Photo : courtoisie)

Le candidat du Parti Québécois dans la circonscription de Roberval, Patrice Bouchard, ne fait pas mystère de ses motivations. La cause de l’indépendance et la nécessité d’avoir des régions plus fortes seront au cœur de la campagne.

« Je suis un régionaliste et un indépendantiste, ce sont les deux piliers de mon engagement et c’est à travers ça que je décline tout le reste. Moi, je suis là pour participer au débat, pour identifier des enjeux et me faire connaître. À la fin, les gens sauront à quoi s’attendre avec moi et je pense que l’on peut créer une surprise », lance Patrice Bouchard.

Celui-ci affirme vouloir mener une campagne positive sur le terrain des idées, en tout respect de ses adversaires. En ce sens, le Parti Québécois proposera une plateforme régionale, dit-il, avec des propositions concrètes pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« Je pense qu’on doit absolument parler de décentralisation, il faut rebrasser les cartes en faveur des régionaux, donner des pouvoirs aux régions et surtout le ressources qui vont avec. »

Il ajoute que localement, dans le comté Roberval, des enjeux incontournables se posent. Des dossiers comme le logement, les places en garderie, le coût de la vie et la main-d’œuvre.

« Ce sont des enjeux qui sont liés directement à notre qualité de vie et à l’attractivité de notre territoire. Mais plus que l’attractivité, il faut aujourd’hui parler d’accueil et de rétention, notamment pour les personnes issues de l’immigration. »

Sur le plan national, Patrice Bouchard se range sans réserve derrière son chef et la démarche ouvertement indépendantiste qu’il met de l’avant.

« Notre chef met de l’avant un discours sans ambiguïté et ça, ça me rejoint. Je pense que Paul St-Pierre-Plamondon est une personnalité qui gagnera réellement à être connue. Il fait partie d’une nouvelle génération en politique et il a toute une feuille de route! »

Partager cet article