Bon début de saison de motoneige au lac à Jim

Denis Hudon
Bon début de saison de motoneige au lac à Jim
Dorice Villeneuve, coordonnatrice du Centre touristique Lac à Jim, anticipe une bonne saison de motoneige cet hiver. (Photo : Trium Médias – Denis Hudon)

C’est une saison de motoneige qui promet pour le Centre de villégiature Lac à Jim de Saint-Thomas-Didyme, même dans le contexte de resserrement des règles sanitaires. La Coopérative de solidarité se remet aussi de ses difficultés financières, victime d’une fraude en 2018.

Coordonnatrice de la Coop, Dorice Villeneuve perçoit déjà des signes encourageants, même en tenant compte de la situation actuelle où le variant Omicron fait grimper drastiquement le nombre des cas de COVID-19.

« Je me souviens l’an dernier alors que nous ne pouvions recevoir qu’un maximum de 18 personnes sur une capacité de 109 places. Les motoneigistes ont dû à un certain moment apporter eux-mêmes leurs lunchs. Cet hiver, et jusqu’à nouvel ordre du moins, on peut accueillir jusqu’à 54 personnes à la fois. C’est déjà pas mal mieux. »

Le chalet qui sert aussi de relai pour les motoneigistes est directement connecté au réseau des sentiers et est situé pas très loin la passerelle du 49e.

Le Centre de villégiature est toujours ouvert sept jours sur sept, jusqu’à 18h du dimanche au jeudi, et jusqu’à 22h le vendredi et le samedi.

« L’an dernier, au plus fort de la pandémie, il y a eu quand même pas mal de circulation dans les sentiers. Déjà, on voit beaucoup plus de motoneigistes cette année et la neige est au rendez-vous, c’est encourageant. Le relais du lac à Jim est un incontournable pour les amateurs de motoneige », lance la coordonnatrice.

« On continue de s’ajuster selon l’évolution de la pandémie. La distanciation sociale, le port du masque et le lavage des mains sont des mesures qu’on applique scrupuleusement. La salle peut accueillir deux bulles familiales par table et jusqu’à un maximum de six personnes. »

Ce sont majoritairement des motoneigistes qui proviennent de la MRC Maria-Chapdelaine et d’ailleurs au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Environ 10 % sont des touristes originaires d’autres régions au Québec. La saison de la motoneige est démarrée depuis le début du mois de décembre et devrait se poursuivre jusqu’à la fin mars.

Un été record

Par ailleurs, la dernière saison estivale a été excellente au lac à Jim, ce qui laisse présager un achalandage similaire pour cet hiver.

L’été dernier, les réservations pour le camping ont commencé en mai.

« En 2018, juste avant la pandémie, on comptait sept campeurs saisonniers. L’été dernier, nous avions 30 saisonniers et pour l’été 2022, il y en aura 38. Il a fallu ajouter une dizaine de terrains. La demande est en forte croissance du côté du camping. On est passé à un grand total de 58 à 62 terrains pour l’an prochain. »

Dorice Villeneuve constate aujourd’hui que le Centre de villégiature du lac à Jim est viable. Une dizaine d’employés assurent les services. La coop de solidarité compte près d’une centaine de membres et il s’en ajoute trois ou quatre chaque année. On retrouve aussi sur le site douze chalets locatifs pour l’hébergement.

Partager cet article