Alimentation : un marché sous pression et une compétition féroce

Alimentation : un marché sous pression et une compétition féroce
Dany Boutin

AFFAIRES. Le rachat de Metro P.E. Prix de Jonquière par Metro est-il un signe des temps à l’effet que les bannières rachèteront de plus en plus les marchands propriétaires? Pour Dany Boutin, propriétaire des marchés Metro de Dolbeau-Mistassini et Saint-Félicien, il s’agit davantage d’une question de circonstances.

« Je ne pense pas que soit une tendance en soi. C’est plus une question de contrat et de divergences par rapport au contrat qui cause ce genre de situation », affirme Dany Boutin.

Celui-ci indique qu’il n’y a pas de pression de la part des bannières, du moins chez Metro, pour que les marchands propriétaires cèdent leur commerce. « La pression vient plutôt du marché. La compétition est tellement forte et avec la présence de plus en plus importante des escompteurs, le contexte est difficile pour les vendeurs en alimentation conventionnels », explique-t-il.

« Le marché est sous pression et la tendance va vers les escompteurs. Sept nouveaux Costco vont ouvrir au Québec, alors ça démontre bien cette tendance. C’est très dur d’être marchand propriétaire dans ces conditions. De notre côté, il faut faire ce qu’on a à faire pour se rendre attrayant pour le client », poursuit l’épicier.

Relève

Le rachat d’un marchand propriétaire par une bannière est parfois une question d’absence de relève. Lorsqu’un commerçant n’a pas de relève en vue, la meilleure opportunité est souvent celle de céder les rênes à la bannière.

« Très peu d’entreprises arrivent à passer la 3e génération. C’était d’ailleurs le cas à Jonquière, où ils en étaient à leur troisième génération. Une 4e génération, c’est extrêmement rare », fait valoir Dany Boutin.

Ce dernier ajoute qu’il a de la relève devant lui et qu’il n’est, par conséquent, pas question de vendre. « Je ne suis surtout pas à vendre! On est là pour rester. J’ai mes deux enfants qui sont déjà dans le cadre de porte et qui assureront la relève. C’est une belle fierté », mentionne-t-il. 

Partager cet article