À Ottawa, les maires plaident pour la qualité des pratiques forestières canadiennes

À Ottawa, les maires plaident pour la qualité des pratiques forestières canadiennes
Forêt

FORÊT. En conférence de presse ce matin à Ottawa, des maires, élus municipaux et intervenants économiques de l’Ontario et du Québec, dont de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, ont fait valoir l’importance de faire la promotion des pratiques forestières québécoises et ontariennes.

« L’exploitation durable de la forêt est un maillon essentiel pour l’occupation de nos territoires et la vitalité de nos communautés, tant au Québec qu’en Ontario. Si des clients internationaux cessent d’acheter des produits de la forêt boréale sur la base d’informations erronées, ce sont des milliers de travailleurs et de travailleuses qui vivent de la forêt dans nos municipalités qui sont menacés », y a fait valoir le préfet de la MRC de Maria-Chapdelaine, Jean-Pierre Boivin, qui agissait également comme représentant de la FQM.

« Avec plus de 150 000 emplois directs et indirects et ses 15,8 milliards $ de revenus annuels, l’industrie forestière constitue le pilier économique de plusieurs régions du Québec. Les gouvernements, tant fédéral que provincial, doivent nous soutenir et prendre des mesures énergiques pour faire la promotion de nos bonnes pratiques afin de contrer les campagnes de désinformation en cours auprès de grands clients internationaux, avant que celles-ci aient des conséquences irrémédiables sur les communautés », a pour sa part indiqué le président-directeur général du CIFQ, André Tremblay.

Cette sortie de plusieurs élus des communautés forestières visait à inviter le palier de gouvernement fédéral à être plus actif dans la défense des pratiques forestières, notamment vis-à-vis les campagnes menées par les militants environnementaux. La visite à Ottawa des différents maires a également pour but de rencontrer le ministre Denis Lebel sur ces questions.—S.T.

Partager cet article