Mardi, 20 février 2024

Actualités

Temps de lecture : 2 min 0 s

Autoroute Alma-La Baie: le tracé Nord l'emporte

Yohann Harvey Simard
Le 29 mars 2023 — Modifié à 13 h 25 min le 29 mars 2023
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Autoroute Alma-La Baie: le tracé Nord l'emporte

Le débat entourant le choix du corridor pour le prolongement de l'autoroute Alma-La Baie est arrivé à son dénouement. C'est le tracé Nord qui a été retenu, ont annoncé ce matin la ministre des Affaires municipales et ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest, et le député de Lac-Saint-Jean, Éric Girard.

Rappelons que le projet consiste à aménager une chaussée à quatre voies divisées contournant la municipalité de Saint-Bruno pour rejoindre la route 169. Outre d'améliorer la sécurité et la fluidité de la circulation, le contournement aura pour effet de diminuer le bruit, les vibrations ainsi que le nombre de véhicules lourds qui circulent dans cette municipalité.

"À l'écoute des préoccupations du milieu, le ministère des Transports et de la Mobilité durable a réalisé différentes analyses afin de bien comprendre le milieu dans lequel s'insérera la nouvelle route, et ainsi déterminer le scénario optimal pour le choix du tracé", a-t-on indiqué par voie de communiqué.

Un choix qui ne fait pas l'unanimité

Pourtant, il semble que ce scénario ne soit pas celui qui était préconisé par l'un des principaux acteurs concernés, à savoir la municipalité de Saint-Bruno. Dans un article du journal Le Lac-St-Jean publié l’an dernier, le maire de Saint-Bruno, François Claveau, laissait entendre qu'opter pour le tracé Nord serait « catastrophique » pour sa municipalité.

C’est que selon lui, détourner la circulation vers la périphérie nord de Saint-Bruno n’est pas que positif pour le village puisque cela risque également de mener à sa dévitalisation. À l’inverse, il croit que le corridor Sud aurait été plus profitable pour le développement de Saint-Bruno.

Par ailleurs, déclare le préfet de la MRC du Domaine-du-Roy, Yanick Baillargeon, "c'était d’un commun accord que tous les élus du Lac-Saint-Jean avaient privilégié le tracé Sud. On ne peut être contre les raisons évoquées, mais je trouve tout de même la décision très décevante. D’autant plus qu’on n’ait pas cru bon de nous en informer avant l’annonce publique."

Les élus de la MRC réclament donc des aménagements routiers spécifiques au Sud, notamment des carrefours giratoires qui permettront une meilleure fluidité de la circulation en provenance ou en direction de son territoire.

Quoi qu'il en soit, Andrée Laforest affirme « qu’à terme, la sécurité des automobilistes sera augmentée et que la route permettra un meilleur développement économique régional ».

Pour sa part, Éric Girard soutient que « l'annonce du corridor retenu est une étape importante dans la réalisation de cette route à quatre voies divisées ».

« Mais mon travail n'est pas terminé et je continuerai de suivre l'évolution du projet en étroite collaboration avec ma collègue Andrée et les différents acteurs concernés", ajoute-t-il.

Le coût et l'échéancier du projet seront précisés au terme de la préparation du dossier d'affaires.

Le projet de réaménagement de la route 170 à Saint-Bruno et de la route 169 vers Alma est la cinquième et dernière étape de la construction du lien rapide entre Alma et l'arrondissement de La Baie, à Saguenay.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES