Mercredi, 28 février 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 46 s

Protection du caribou : Legault s’engage à protéger aussi les travailleurs forestiers

Louis Potvin
Le 16 septembre 2022 — Modifié à 10 h 23 min le 16 septembre 2022
Par Louis Potvin - Rédacteur en chef

Protection du caribou : Legault s’engage à protéger aussi les travailleurs forestiers

Le chef de la CAQ, François Legault, s’il est élu, n’adoptera pas toutes les recommandations formulées dans le rapport de la Commission indépendante sur les caribous forestiers et montagnards. Il souhaite atteindre un équilibre afin d’assurer la pérennité du domaine forestier

« Notre objectif dans un premier temps, c’est de bien l’étudier. Nous allons regarder différents scénarios et revenir au début 2023 avec des propositions, mais notre objectif c’est qu’il y ait un équilibre. On veut protéger le caribou, mais on veut aussi protéger les emplois dans le secteur de la forêt », a -t-il déclaré en marge d’une conférence de presse tenue jeudi dernier à Roberval pour annoncer la mise en place d’un transport médical par hélicoptère.

François Legault est bien conscient que si les recommandations du rapport étaient appliquées à la lettre, c’est jusqu’à 3 000 emplois qui pourraient être perdus dans les communautés forestières du Québec.

« C’est ce que nous allons viser, comment on est capable de préserver le cheptel à certains endroits et être en mesure en même temps de préserver les emplois. On veut les deux. C’est très important pour nous. »

Soins de santé

La CAQ a aussi promis de travailler à rendre accessibles les soins de santé à la population de la circonscription de Roberval. Avec la pandémie, des gens de Saint-Félicien, de Dolbeau-Mistassini et de Normandin ont vu des services disparaitre de leur milieu.

« Premièrement, il faut retrouver notre personnel. Aussi, il faut décloisonner les services et les professions comme pour les ambulanciers, mais il y a aussi tout l’aménagement du travail. Il faut que l’aménagement des horaires se fasse localement pour permettre plus de flexibilité. Nous avons aussi mis 40 M$ pour accélérer la gestion de proximité. Dans le passé, il y a eu des coupures de postes, nous allons les remettre notamment pour la gestion des hôpitaux, mais ça va prendre encore un peu de temps », a pour sa part indiqué le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, présent aussi à la conférence de presse.

Main-d’œuvre

En ce qui a trait à la main-d’œuvre étrangère accessible aux entreprises régionales, François Legault a mentionné qu’un programme spécifique a été développé pour faciliter le recrutement.

« Pour l’immigration des travailleurs, il faut moins concentrer ça que les gouvernements précédents à Montréal. On a un programme qui s’appelle Arima qui vise éventuellement à dire que s’il y a deux jobs à Roberval de disponibles et que deux immigrants sont intéressés par ces deux jobs-là, l’idée c’est de les mettre en haut de la pile et de les choisir en premier. »

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES