Marcel Gauthier tentera sa chance à la préfecture de la MRC de Maria-Chapdelaine

Marcel Gauthier tentera sa chance à la préfecture de la MRC de Maria-Chapdelaine
Marcel Gauthier.

Il y aura apparemment lutte à quatre pour le poste de préfet de la MRC de Maria-Chapdelaine. Le président du comité de citoyens de Sainte-Élisabeth-de-Proulx et ex-syndicaliste, Marcel Gauthier, sera de la course.

«Je suis impliqué dans diverses organisations et ça fait 25 ou 30 ans que je fais affaire avec la MRC. Il y a des changements qui sont survenus ces dernières années et ce ne sont pas des changements pour le mieux», lance d’entrée de jeu l’ex-président du syndicat des travailleurs de la papetière.

Ce dernier entend, au cours des prochaines semaines, mettre sur papier un certain nombre d’idées pour proposer des changements et de nouvelles avenues pour orienter les actions de la MRC.

«Les MRC sont des créatures du gouvernement provincial qui avaient été conçues, à l’époque, dans un esprit de décentralisation. Maintenant, on semble davantage retourner vers la centralisation, au lieu de miser sur les compétences et l’implication des gens et des organisations».

Se démarquer

Pour Marcel Gauthier, il importe de repositionner fermement la MRC pour faire compétition aux autres régions et être plus attractif pour les jeunes couples.

«Il y a quelque chose à faire. De jeunes couples qui reviennent s’établir, c’est un signe de santé pour un milieu. Pour en attirer, il faut être capable de rivaliser avec les autres régions et MRC. Il y a eu des projets, mais ils n’ont pas été menés avec intensité.»

À titre d’exemple, il cite le dossier de la desserte en téléphonie cellulaire, qui demeure déficiente dans plusieurs secteurs du territoire.

Un poste convoité

Le poste de préfet de la MRC de Maria-Chapdelaine fait l’objet de beaucoup d’intérêt, en prévision des élections.

Outre Marcel Gauthier, le préfet sortant Jean-Pierre Boivin, qui termine actuellement son deuxième mandat, sera de la course.

Le conseiller municipal de Dolbeau-Mistassini, Luc Simard, a lui aussi annoncé sa candidature.

Pieter Wentholt, bien connu dans le milieu communautaire, a également fait savoir à la radio locale qu’il serait sur les rangs.

Partager cet article