Mardi, 20 février 2024

Sports

Temps de lecture : 1 min 35 s

Les clubs de patinage artistique font face à des défis de taille

Denis Hudon
Le 06 mars 2023 — Modifié à 16 h 32 min le 06 mars 2023
Par Denis Hudon - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Les clubs de patinage artistique font face à des défis de taille

Les effectifs au sein des clubs de patinage artistique sont en chute libre au lendemain de la pandémie. Les dirigeants tentent maintenant de renverser cette tendance par différentes actions et des efforts soutenus.

À Normandin comme à Dolbeau-Mistassini, les Étoiles sur glace et les Perles bleues comptent sur deux entraîneuses, dont une partage son temps entre les deux. Nathalie Boulanger se déplace d’un endroit à l’autre pour apprendre aux jeunes le patinage.

Analie Bergeron est aussi entraîneuse pour les Perles bleues et Saskia Duchesneau avec les Étoiles sur glace.

Le recrutement d’entraîneurs qualifiés est un autre défi que doivent relever les organisations. Elles doivent aussi offrir de bonnes conditions pour que celles déjà en place restent.

Chaque club compte environ une trentaine de membres, incluant les inscrits au programme Patinage plus (3 à 6 ans), mais on en comptait bien davantage avant la pandémie.

« On est en mode relance. On a commencé notre saison avec très peu d’inscriptions, mais on a gagné depuis quelques nouveaux membres », dit Mélanie Desgagné, présidente des Étoiles sur glace.

Tout n’est pas noir

Tout n’est pas noir pour autant. Normandin a accueilli dernièrement la compétition régionale Claude-Boucher avec quelque 260 patineuses et patineurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean/Chibougamau-Chapais.

« On a tout misé sur cet événement cette année. C’est une compétition invitation. Pour toute organisation, c’est du bonbon. Ce sont des retombées de près de 25 000 $ dans le milieu. C’est aussi une vitrine exceptionnelle pour promouvoir le patinage artistique », reconnait Mélanie Desgagné.

Mêmes défis et même combat chez les Perles bleues. Le club a tenu une petite démonstration afin de faire connaître le patinage artistique lors d’un événement qui se tenait à l’aréna et qui s’adressait aux élèves de l’école Notre-Dame-des-Anges. Une première, souligne Élodée Bonneau, présidente du club.

Autre événement qui devrait aussi aider à la promotion de ce sport, les deux représentations du spectacle de fin d’année des Perles bleues qui auront lieu les 25 (19h) et 26 mars (13h30) à l’aréna du secteur Mistassini.

L’événement est comme une fête et en même temps une vitrine pour promouvoir le patinage. C’est aussi une source financement puisque le billet pour assister au spectacle est à 15 $ (elodee@hotmail.com), mais gratuit pour les 5 ans et moins.

« Le recrutement d’entraîneurs qualifiés est très difficile. C’est la première condition à remplir pour garder en vie un club », rappelle Élodée Bonneau.

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES