Nouvelle offensive de Greenpeace contre Résolu

Nouvelle offensive de Greenpeace contre Résolu
La papetière de Dolbeau-Mistassini.

FORÊT. Greenpeace lance une nouvelle offensive contre Produits forestiers Résolu en s’attaquant à la chaîne de pharmacie Rite-Aid, ce qui pourrait avoir des répercussions aux papetières de Dolbeau-Mistassini et Kénogami.

Les circulaires de Rite-Aid sont imprimées par Quad Graphics, qui s’approvisionne en papier chez Produits forestiers Résolu. Les papetières de Dolbeau-Mistassini et Kénogami produisent effectivement le type de papier pour impression commerciale dont il est question.

« Voici maintenant l’attaque publique de Greenpeace, la même que celle utilisée pour Best Buy, contre Quad et Rite-Aid. L’escalade se poursuit et cette stratégie conduit automatiquement à d’autres clients qui ne s’approvisionnent pas de la forêt boréale. Le papier SC est fabriqué à Dolbeau et Kénogami », peut-on lire dans un courriel expédié à divers représentants du milieu par le porte-parole de Produits forestiers Résolu, Karl Blackburn, et dont TC Media a obtenu copie.

« Pendant qu’ils (NDLR : Greenpeace) mentionnent vouloir aider Résolu à regagner ses certificats FSC, ils continuent leur même stratégie de destruction qui ne s’arrêtera seulement que lorsqu’ils auront réussi à détruire des communautés pour satisfaire leur idéologie de conservation. Ils manipulent les faits, ils manipulent l’opinion publique et je constate malheureusement que les gens ne veulent pas affronter ces activistes », poursuit Karl Blackburn dans ce même courriel.

Dans un article publié le 15 avril sur greenpeaceblogs.org, on invite effectivement le lecteur à écrire à la direction de Rite-Aid pour dénoncer le fait que le papier utilisé pour son matériel de marketing provient d’une entreprise « avec une feuille de route controversée en matière environnementale ».

L’auteur du blogue y accuse entre autres Résolu de récolter dans les dernières forêts intactes du Québec et de l’Ontario, d’être en conflit avec les Premières Nations et de récolter dans l’habitat du caribou forestier.

À aucun endroit dans l’article publié sur le blogue de Greenpeace il n’est question de la norme FSC. —S.T.

À LIRE ÉGALEMENT

Greenpeace veut en finir avec l’exploitation de la forêt boréale selon Pascal Cloutier

 

Le problème vient du papier non certifié selon Greenpeace

Partager cet article