Actualités

Temps de lecture : 1 min 24 s

Un total de 56 392 667 livres sur le territoire couvert par le SPBQ

Le 29 mars 2013 — Modifié à 00 h 00 min le 29 mars 2013
Par Karine Desrosiers

Un total de 56 392 667 livres sur le territoire couvert par le SPBQ

Dolbeau-Mistassini – Réunis en assemblée générale, les membres du Syndicat des producteurs de bleuets du Québec (SPBQ), affiliés à L’UPA, ont été informés que la production totale de bleuets récoltés sur l’ensemble du territoire du plan conjoint a été de 56 392 236 livres en 2012. De ce total, 52 186 477 livres ont été récoltées en bleuetière, 3 786 236 livres en forêt, et 419 954 livres en bleuet frais.

Dans son rapport annuel transmis aux producteurs, le directeur général du SPBQ, M. Gervais Laprise, précise que les revenus provenant de la récolte et servant au fonds d’opération du plan conjoint ont été de 549 828,50 $ tandis qu’une somme de 274 914,26 $ a été attribuée au fonds de recherche. Pour les quatre prochaines années, le SPBQ prévoit dépenser quelque 446 000 $ en recherches, alors que depuis 2005 une somme de 955 000$ a été versée à ce chapitre.

Parmi les projets de recherches actuellement en cours, on retrouve celui de la régénération du bleuetier à Normandin, le tamisage d’herbicides, la fertilisation dans le bleuet sauvage, l’extraction et la concentration des anthocyanes contenue dans le bleuet sauvage.

Négociation

Pour sa part, le président du SPBQ, M. Marc Larouche, entend poursuivre le processus de négociation avec les principaux acheteurs afin d’obtenir un prix de départ négocié. Le président explique : « Il est bien clair au Syndicat que notre but n’est pas d’aller devant la Régie pour régler la question et ainsi, nous mettrons tout en oeuvre pour permettre la meilleure négociation possible. À cet effet, je voudrais rappeler que l’objectif recherché par le Syndicat n’est jamais plus que l’atteinte d’un résultat conjointement gagnant ».

La mise en place d’un tableau de bord sur les conditions du marché, qui prend la forme de la publication d’un Info-marché quatre fois par année, permet aux représentants du syndicat d’obtenir une information plus juste et vérifiée dans le cadre du processus de négociation pour fixer le prix de départ lors de la cueillette de bleuets.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES