Actualités

Temps de lecture : 1 min 47 s

Sysgaz produira du biocarburant à Dolbeau-Mistassini

Le 28 septembre 2012 — Modifié à 00 h 00 min le 28 septembre 2012
Par Karine Desrosiers

Sysgaz produira du biocarburant à Dolbeau-Mistassini

Dolbeau-Mistassini – L’entreprise Sysgaz est actuellement à finaliser ses travaux d’avant-projet pour le captage du biogaz émis par le lieu d’enfouissement sanitaire de Dolbeau-Mistassini et est sur le point de débuter ses essais de pompage. Si les résultats sont probants, les travaux de construction des infrastructures de production pourraient débuter dès 2013 pour une capacité de production d’environ 2 000 litres d’équivalent diesel par jour.

Sysgaz s’apprête à entrer dans la deuxième phase du projet où on procédera à des essais de pompage du biogaz qui émane naturellement du lieu d’enfouissement sanitaire. Ces essais permettront de déterminer la quantité et la qualité du biogaz en question. Si on parvient à démontrer la rentabilité du projet, l’entreprise ira de l’avant avec une troisième phase de production de biocarburant qui sera destiné au transport commercial.

« Dans une région comme ici où le gaz naturel n’est pas là, il y a la possibilité de permettre à une entreprise locale d’avoir un avantage concurrentiel en utilisant le gaz naturel liquéfié », précise le président de Sysgaz, Charles Tremblay.

« Il est possible de modifier un camion pour qu’il fonctionne au gaz naturel liquéfié. Ce que nous proposons, c’est d’utiliser une technologie hybride qui permet d’utiliser à la fois le gaz naturel liquéfié et le diesel au besoin. Il y a des économies à faire puisque le gaz naturel liquéfié est 40 % moins cher que le diesel », poursuit Charles Tremblay.

Ce dernier devait par ailleurs ajouter que le tout s’inscrit à l’intérieur des efforts gouvernementaux mis de l’avant pour réduire l’émission de gaz à effet de serre dans le domaine des transports. « L’utilisation du gaz naturel liquéfié est presque carboneutre », a-t-il souligné.

Les essais de pompages du biogaz nécessiteront un investissement de 300 000 $. Sysgaz pourra bénéficier d’une contribution financière remboursable de près de 150 000 $ de la part de Développement économique Canada afin d’aller de l’avant. Si le projet est mené à terme, l’investissement total sera de l’ordre de 5 à 6 millions de dollars et créera 2 ou 3 emplois à temps plein, en plus d’une dizaine d’emplois temporaires pendant la construction d’infrastructures.

De petite taille, le lieu d’enfouissement sanitaire de Dolbeau-Mistassini présente toutefois certains défis. La quantité de biogaz émise est relativement limitée, ce qui rend difficile la rentabilisation d’un tel projet. Grâce à des technologies de pointe brevetées, Sysgaz estime pouvoir démontrer qu’il est possible de produire du biocarburant de façon rentable dans un site de petite taille. On pourrait par la suite exporter le concept dans d’autres sites.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES