Mardi, 20 février 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 20 s

La téléphonie cellulaire arrivera enfin à Girardville

Le 15 juillet 2013 — Modifié à 00 h 00 min le 15 juillet 2013
Par Karine Desrosiers

La téléphonie cellulaire arrivera enfin à Girardville

Le ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire et ministre des Transports du Québec, Sylvain Gaudreault, était de passage à Girardville, lundi après-midi, afin d’annoncer une contribution financière de l’ordre de 2 millions de dollars. Cette somme permettra l’installation de deux tours de téléphonie cellulaire ainsi que la réfection du rang Saint-Joseph Nord.

Financés à environ 71 % par le gouvernement du Québec, ces deux projets devraient être terminés d’ici la fin de 2014. En fait, une première tour de téléphonie cellulaire devrait être installée dès 2013, permettant au secteur Girardville d’avoir enfin accès à un tel service.

« Depuis plusieurs années, la téléphonie cellulaire était un handicap au développement de nos entreprises et elle contribuera à faire venir des gens chez nous et à donner une qualité de vie à nos jeunes d’aujourd’hui, qui exigent le cellulaire », a indiqué la maire de Girardville, Jeanne Savard.

« La question des cellulaires, bien sûr c’est du développement économique, mais c’est aussi une question de sécurité. Quand on est dans le bois ou que l’on fait de la villégiature, qu’on est sur des lacs ou dans des chalets, il peut arriver un problème. D’avoir un cellulaire aujourd’hui c’est un outil de sécurité supplémentaire », devait pour sa part ajouter le ministre Gaudreault.

Rang Saint-Joseph

Le projet de réfection du rang Saint-Joseph Nord, évalué à environ 1,3 million de dollars, vise à renforcer la route pour la rendre plus sécuritaire, notamment pour les camions lourds. Les travaux sont faits en prévision du transport lourd qui pourrait être généré par l’éventuel projet minier Crevier, mené par MDN au nord de Girardville.

« L’objectif demeure d’aller de l’avant avec ce projet minier. Les pronostics sont bons et l’entreprise a fait des investissements. Il fallait poser un geste puisque le projet a besoin d’une route adaptée au transport lourd pour aller de l’avant », a précisé Sylvain Gaudreault. —S.T.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES