Les Veilleux collectionnent les records en dynamophilie

Les Veilleux collectionnent les records en dynamophilie

William Veilleux, au centre, est entouré de son père Harold et de son grand-père Germain. Aux extrémités, le beau-fils et le fils d’Harold, qui agissaient tous deux comme entraîneurs.

Crédit photo : courtoisie

William, Harold et Germain Veilleux, de Dolbeau-Mistassini, forment un trio qui attire l’attention sur les scènes provinciale et nationale en dynamophilie. Le fils, le père et le grand-père possèdent tous les records dans leurs catégories respectives.

Les trois athlètes ont réaffirmé leur domination dans cette discipline lors du Championnat provincial, qui avait lieu à Drummondville plus tôt ce mois-ci.

Champion mondial en titre, William Veilleux a fait fi d’une mauvaise grippe qui l’incommodait et a fracassé tous les records provinciaux de la catégorie de -83 kg (Subjunior, moins de 18 ans).

Il en était à sa première participation dans cette catégorie de poids, lui qui a déjà établi les marques à battre chez les -66 kg et -74 kg.

Harold Veilleux a pour sa part amélioré les records québécois qu’il détenait déjà pour s’imposer comme le maître absolu de la catégorie Master 2 (50-59 ans). Il fait en outre partie du club sélect des 1 500 lbs au total, ce qui le place parmi les trois meilleurs au Canada pour cette catégorie d’âges.

Enfin, Germain Veilleux n’a laissé personne indifférent en compétitionnant du haut de ses 77 ans. Ses performances lui ont permis de signer trois records canadiens chez les Master 4 (70 ans et plus).

Fierté

Pour Harold Veilleux, ces performances familiales sont une grande source de fierté.

« Ce sont des sacrés beaux moments. De performer comme ça, en famille, avec mon fils et mon père, c’est une grande source de fierté. Ça va bien au-delà de l’aspect sportif. »

Il précise d’ailleurs que son beau-fils et un autre de ses fils étaient également de la partie à titre d’entraîneurs lors du Championnat provincial, ce qui donnait un cachet supplémentaire à cette expérience sportive.

« La dynamophilie, c’est une discipline tellement saine, ajoute Harold Veilleux. Tu te fixes des objectifs à toi-même et tu travailles pour les atteindre. Quand tu y arrives, c’est extrêmement satisfaisant, mais de le vivre en famille, ça décuple ces moments. »

Rose Fontaine en action.

Rose Fontaine

Une jeune protégée d’Harold, Rose Fontaine, était aussi présente pour le Championnat provincial. Malgré son jeune âge, 14 ans, elle a réussi des levers impressionnants.

« Elle est à surveiller, des records seront à sa portée très bientôt », de souligner l’entraîneur.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar